Accueil du site >Blog  >Le blog-notes d’Hugues Le Paige
imprimer
  • 24.04.2017 commentaire commenter

    Après le 1er tour, un matin un peu brumeux…

    Les sondages - qui cette fois ne se sont pas trompés – font que les commentaires de ce premier tour avaient déjà largement été anticipés : la victoire des deux candidats adversaires d’un « système » dont ils se sont pourtant nourris depuis leur berceau, avec une ascension fulgurante d’un côté et l’inquiétante montée de l’extrême-droite de l’autre, l’exclusion des partis de gouvernement, gauche et droite confondues (de ce point de vue, c’est un double 21 avril à l’envers) [1] et dans la foulée leur implosion [la suite]
  • 22.04.2017 commentaire commenter

    1965-2017 Histoires de Présidentielles (9. « Moi, Président de la République…)

    On attendait DSK, ce fut Hollande. Chaque élection présidentielle a réservé son lot de coups de théâtre. Depuis 1965, aucune n’a échappé à cette loi. Cette épreuve électorale unique présente une constante liée à l’extrême personnalisation du scrutin. De Gaulle la voulait ainsi, comme une relation privilégiée entre le candidat et les Français. Depuis lors, aucun des prétendants plausibles n’y a vraiment échappé. Sauf peut-être aujourd’hui dans cette élection de 2017, un homme comme Benoit Hamon dont le [la suite]
  • 20.04.2017 commentaire commenter

    1965-2017 Histoires de Présidentielles (8. 2007 : Droitisation et renouvellement)

    L’onde de choc qu’avait provoquée la présence de Jean Marie Le Pen au second tour de la présidentielle de 2002 n’avait pas fini de produire ses effets. Le duel Sarkozy/Royal de 2007 en est un des signes. Il en résulte une droitisation très nette des discours des deux candidats. Principalement chez Nicolas Sarkozy qui choisit délibérément – et avec succès- de chasser sur les terres du Front National. Mais les deux finalistes de 2007 incarnent aussi le renouvellement générationnel de la politique [la suite]
  • 19.04.2017 commentaire commenter

    1965-2017 Histoires de Présidentielles (7. 2002 Le fracas et la sidération)

    Ne pas revivre un « 21 avril » : l’expression est passée dans le langage courant. Elle veut dire bien des choses : ne pas s’abstenir, « voter utile », éviter les divisions à gauche, ne plus être obligé de voter pour la droite afin d’éviter l’extrême-droite…. Le 21 avril 2002 est resté comme un traumatisme, qui au-delà de ses effets immédiats interroge aussi la crise d’identité de la gauche. « Coup de tonnerre », « séisme » : aucune expression ne peut rendre compte de la sidération qui a figé les [la suite]
  • 18.04.2017 commentaire 1 commentaire(s).

    1965-2017 Histoires de Présidentielles( 6. 1995 Election Trahison…)

    Les « professionnels de la profession » aiment à dire qu’il faut deux ou trois décennies pour « faire » un président de la République. Ces commentateurs patentés estimaient donc en 1995 que le « tour » de Jacques Chirac était arrivé avec sa troisième candidature. Il en avait fallu autant à Mitterrand pour triompher. Le contexte était favorable à la droite : le deuxième septennat de François Mitterrand se soldait par la déliquescence de la gauche socialiste. Le 4 novembre 1994, le jour de la Saint Charles, [la suite]
  • 17.04.2017 commentaire commenter

    1965-2017 Histoires de Présidentielles ( 5. 1988 L’esprit et la Lettre du Mitterrandisme)

    « Monsieur le Président êtes-vous à nouveau candidat à la présidence de la République ? » : le 22 mars 1988, en ouverture du JT d’Antenne 2, Henri Sannier, pose la question qui est sur toutes les lèvres. Dans une mimique et une tonalité qui inspirent un moment de doute et d’émotion, François Mitterrand répond « Oui.. ». Mais d’emblée, Mitterrand donne le ton incroyablement contrasté de la campagne qu’il va mener. Elle est placée sous le signe de la « France Unie », nouvelle version de l’union nationale [la suite]
imprimer