Accueil du site >Blog  >Mais qu’en aurait pensé Spartacus ?
Mais qu’en aurait pensé Spartacus ?

Billets d’humeur et regards critiques sur l’actualité socio-économique : chômage, pauvreté, emploi, inégalités, domination, sécurité sociale, travail précaire, démocratie économique et sociale... Le tout sur fond d’impasse écologique et de crise démocratique. Par Luca Ciccia.


pub
imprimer
  • 11.02.2014 commentaire 2 commentaire(s).

    La fausse bonne idée socialiste des emplois jeunes

    Apres les avoir appauvris et virés du chômage, le PS tente le tout pour le tout. Il va créer des boulots pour les jeunes, après 18 mois de chômage. Moitié pour le privé, moitié pour le public, les emplois seront rémunérés au salaire minimum et financés par les régions, pour moitié ! Triple Bingo pour les socialistes ! 1/ Il fait diversion et tente désespérément de réparer l’énorme boulette qu’est la limitation dans le temps des allocations de chômage à trois ans qui va envoyer 55.000 chômeurs vers la [la suite]
  • 7.01.2014 commentaire commenter

    Du bouffon, du Roi ou de l’argentier, qui doit gouverner ?

    La crise financière de 2008 fut pour l’économie mondiale ce que le 11 septembre 2001 fut à la géopolitique mondiale : la défaite écrasante de la démocratie. Pour assurer la « sécurité », puis pour « rassurer les marchés », les peuples sont soumis, par leurs élus, aux mots d’ordre supranationaux qui, à la quasi-unanimité, s’accommodent de la guerre néocoloniale, de la privatisation de la dette et des pertes successives de souveraineté et de droits fondamentaux. Dans ce contexte où la démocratie particratique ne [la suite]
  • 27.12.2013 commentaire 1 commentaire(s).

    Une étoile brille-t-elle dans la nuit ?

    En cette fin 2013, le traité budgétaire européen a reçu l’appui de tous les partis « démocratiques » représentés dans les chambres fédérales, régionales, ou communautaires. Il ne s’est trouvé aucun parti pour oser dire non à la folie qui consiste à réduire l’endettement public* à un maximum 60% du PIB. Nous avoisinons les 100%. La Belgique s’impose donc une austérité extrême pour plus de vingt ans. Oubliez donc dès ce jour toutes les promesses d’Europe sociale. L’Europe sociale est morte avec Lehmann Brother en [la suite]
  • 16.07.2013 commentaire commenter

    L’abandon des chômeurs bruxellois

    Fin juin 2013, le gouvernement régional bruxellois adoptait en première lecture un accord de coopération le liant au pouvoir fédéral. Il permet la mise en œuvre des mesures de régression sociale décidées par le gouvernement Di Rupo : réforme du stage d’attente et renforcement de la chasse aux chômeurs. Rétroacte L’été 2004, l’activation des chômeurs s’installait dans le paysage belge. La conditionnalisation et la contractualisation du chômage confirmait la victoire des tenants de l’Etat social actif. Le [la suite]
  • 10.06.2013 commentaire commenter

    Vive le saut d’index !

    "Tout le monde" le sait : l’inflation, c’est mal. L’indexation, c’est encore plus mal. Il nous faut préserver la compétitivité des entreprises… Une mesure souvent prônée par les garants du développement économique est fort logiquement le saut d’index. Après mûre réflexion, je dis : chiche ! Mais précisons un peu... "Tout le monde" s’accorde sur la nécessité de préserver le pouvoir d’achat. Ou du moins, personne n’ose assumer qu’en réalité, le développement des profits des actionnaires passent avant. Mais [la suite]
  • 27.04.2013 commentaire 7 commentaire(s).

    Partis et syndicats : de l’appel aux actes ?

    A l’approche du 1er mai 2013, un tournant semble s’opérer dans les relations entre partis et syndicats. Le PS en appelle au renouveau de l’action commune, craignant une désaffection électorale auprès des affiliés FGTB, usés d’une alliance avec un parti de gouvernement sans réelles victoires sociales. Côté CSC, la perte progressive de relais politiques avec les démocrates-chrétiens au Nord, et la poursuite d’une stratégie d’ouverture aux gens de gauche des trois partis traditionnels impulsés depuis le MOC [la suite]
imprimer