Accueil du site >Blog  >Le blog d’Henri Goldman  >2003-2013 : Sisyphe est Afghan
21.01.2014

2003-2013 : Sisyphe est Afghan

imprimer
envoyer
16706
16708
commenter (2)

Dans la mythologie grecque, Sisyphe, roi de Corinthe, s’était rebellé contre la mort. En punition, il fut condamné à pousser éternellement jusqu’en haut d’une colline une pierre qui dégringolait chaque fois avant d’arriver au but.

2003. En Afghanistan, la guerre civile fait rage, car les Talibans, évincés du pouvoir par les Américains après les attentats du 11 septembre 2001, n’ont pas renoncé. Ici, quelque 650 Afghans à qui la Belgique a refusé l’asile reçoivent en même temps la décision : ils sont déboutés de leur recours. Ils occupent alors l’église Sainte-Croix, à Ixelles, et entament au cœur de l’été une longue grève de la faim pour faire fléchir les autorités. Les arguments qui justifient le refus sont les mêmes qu’aujourd’hui : l’Afghanistan connaît effectivement une guerre civile, mais celle-ci ne s’étend pas à toutes les régions du pays. Pourtant, là-bas, la situation évolue de jour en jour. Chaque nouveau rapport publié, officiel ou officieux – comme ceux d’Amnesty International ou de Human Rights Watch – modifie le précédent dans l’un ou l’autre sens. Entre une décision de renvoi et sa mise en application, tout peut avoir changé sur place. Les Afghans de 2003 le savaient et refusaient de jouer leur vie à la roulette russe.

L’action durera quelques semaines. L’intervention du médiateur fédéral de l’époque y mettra fin. Les Afghans ont obtenu… du bois de rallonge : six mois ou un an selon les cas, le temps d’apprécier comment la situation évolue au pays et s’il y a des éléments neufs permettant de nourrir une nouvelle demande d’asile. Ce délai fut mis a profit, car la plupart des familles ont réussi à régulariser leur séjour… et on n’en a plus parlé. La société belge les a digérées sans problème. Solutions individuelles qui changent la vie des personnes. Mais, collectivement, rien n’a été réglé, et Sisyphe pousse toujours son rocher.

Car, en Afghanistan, la guerre n’a jamais cessé. Et l’hémorragie continue, car la population afghane, qui tient normalement à la vie, continue à vouloir se mettre à l’abri. Une toute petite partie de cette population arrive jusqu’en Belgique. Où, sans doute, elle peut compter sur des parents ou des amis, peut-être des anciens de 2003, pour se charger du premier accueil. Ils demandent à rester, on leur refuse… avec les mêmes arguments qu’alors.

En 2003, le gouvernement Verhofstadt II venait d’être formé. On avait finit par trouver une solution. En 2013, on prépare les élections. Cela explique sans doute pourquoi, jusqu’à ce jour, les autorités font l’autruche.

imprimer
envoyer
16706
16708
commenter (2)
  • 2003-2013 : Sisyphe est Afghan Posté par mizou, le 22 janvier 2014
    Régularisation pour tous les Afghans en Belgique actuellement . Y sont pas si nombreux, et le gouvernement ne tient pas ses promesses, les expulsions continuent ... (...)
    Lire la suite
  • Le rocher est en Afghanistan Posté par Bernard De Backer, le 21 janvier 2014
    Comme pour la plupart des flux de réfugiés, le problème principal est dans le pays d’origine. La guerre à la base des flux est en effet "civile" et elle n’a "jamais cessé". Elle (...)
    Lire la suite

Avertissement

Les commentaires sont modérés a priori. Les intervenants sont priés de communiquer leur véritable identité : on débat ici à visière découverte. Bien que la polémique, même dure, soit admise et même encouragée, l’administrateur du site ne validera pas les messages dans trois cas de figure :

1. En cas de défaut manifeste de courtoisie et de recours à l’injure en lieu et place d’argument.

2. Quand le message sort trop manifestement du cadre du sujet traité.

3. Quand l’intervenant intervient de façon répétitive en utilisant ce blog comme une tribune et non comme un lieu d’échange.


Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?