Accueil du site >Blog  >Le blog d’Henri Goldman  >À mes amis français qui voteront le 23 avril
16.04.2017

À mes amis français qui voteront le 23 avril

imprimer
envoyer
17992
17993
17994
17995
17998
17999
18000
18005
18010
18014
18016
17996
17997
18002
18007
18003
18004
18009
18006
18011
18008
18012
18017
18015
commenter (24)

Vous le savez, nous les francophones de Belgique, on se passionne pour l’élection présidentielle française comme si notre propre sort en dépendait [1]. Ce n’est pas tout à fait faux, d’ailleurs, tant les flux culturels et politiques sont denses entre nos deux sociétés. Alors, comme beaucoup de mes amis d’ici, je me suis demandé pour qui je voterais si j’étais français.

J’aurais bien voté Poutou car, puisqu’on commence à en avoir soupé de cette compétition d’hommes providentiels, autant voter pour le plus sympa, le moins cravaté, le plus cool, le moins prétentieux, le plus collectif. J’aurais voté Poutou même si c’est aussi une façon de dire que le résultat chiffré de l’élection, je m’en fiche un peu, alors que ce n’est pas vraiment le cas.

J’aurais bien voté Hamon, car le « futur désirable » – son expression favorite – qu’il dessine, c’est aussi le mien. Même si son « revenu universel » ressemble à un bricolage hâtif, j’aime cette ouverture vers l’utopie du temps libéré dans la lignée d’André Gorz, ce visionnaire à qui je dois beaucoup. J’aurais bien voté Hamon pour cette modestie dans l’expression qui ne cherche pas à écraser qui l’écoute. Et même s’il est sorti du bois solférinien beaucoup trop tard et qu’il reste prisonnier d’un appareil qui le soutient comme la corde soutient le pendu et le lâchera dès le lendemain de l’élection. J’aurais voté pour lui parce que l’électorat urbain qui se reconnaît en lui est une composante indispensable du nouveau « bloc historique » de l’alternative. Et qu’on a vraiment besoin de cette musique, aujourd’hui et demain, pour mettre de la polyphonie dans le concert de la gauche.

Et comme finalement la plupart d’entre vous, j’aurais voté Mélenchon et c’est à coup sûr, parmi les trois choix envisagés, le vote qui m’aura le plus coûté. J’aurais voté Mélenchon malgré son mépris paternaliste à l’égard des femmes musulmanes et sa conception quasi « vallsienne » de la laïcité qui le place, sur ce terrain-là, à la droite de Macron. Malgré la Syrie, où son refus radical de toute intervention militaire, que je salue et approuve, s’accompagne d’un désintérêt total à l’égard des aspirations démocratiques du peuple syrien. Malgré ce patriotisme franchouillard qui frise le ridicule et ce ton d’instituteur qui nous explique, à nous « les gens », ce qu’on doit penser. Malgré sa posture bonapartiste qui induit chez ses supporters un véritable culte de la personnalité qui sévit notamment sur la toile dès qu’on touche au héros. Mais j’aurais voté pour lui parce qu’il est, si j’ose dire, le plus performant sur les « grosses questions », celles qui sont au centre de l’affrontement politique : les inégalités en matière sociale et fiscale, le rapport à l’Union européenne et à l’« Occident », la transition écologique, la rupture idéologique et pratique avec le mantra néolibéral. J’aurais voté pour lui parce qu’il s’est émancipé d’un rapport mortifère au PS qui en faisait le cœur indépassable de toute stratégie unitaire. Et aussi pour cette réussite impressionnante d’avoir sorti la parole « radicale » du ghetto de la petite gauche, même si c’est au prix de quelques ambiguïtés dont je mesure encore mal les effets.

Beaucoup d’entre vous voteront pour l’un ou l’autre en ayant bien pesé le pour et le contre et sans se sentir pour autant obligés de dénigrer qui aura fait, à gauche, un autre choix que le leur. Car après l’élection présidentielle viendront les législatives. Quels qu’ils soient, les résultats s’annoncent très peu tranchés. Pour une gauche qui devra tourner la page du dernier quinquennat, tout sera à reconstruire. Vous ne serez pas de trop pour vous y attaquer, ensemble et sans sectarisme.

•••

[1] À lire absolument pour explorer ce rapport singulier : le numéro 98-99 de la revue Politique réalisé avec Mediapart et La Découverte, dont la couverture illustre ce billet.

imprimer
envoyer
17992
17993
17994
17995
17998
17999
18000
18005
18010
18014
18016
17996
17997
18002
18007
18003
18004
18009
18006
18011
18008
18012
18017
18015
commenter (24)
  • Universalisme dans un seul pays Posté par Bernard De Backer, le 19 avril 2017
    Ah, Paris ! Comme disait je ne sais plus qui : "le projet politique de la France, c’est de faire l’universalisme dans un seul pays". Heureusement que nos voisins sudistes ont (...)
    Lire la suite
    • Témoignage de Joann Sfar Posté par Bernard De Backer, le 21 avril 2017
  • À mes amis français qui voteront le 23 avril Posté par André Menu, le 19 avril 2017
    Bien injustes me semblent tous ces commentaires à propos de Benoît Hamon plébiscité à 60% par les participants à la primaire organisée par le PS français. Car sa victoire il la doit (...)
    Lire la suite
  • À mes amis français qui voteront le 23 avril Posté par André Couchard, le 17 avril 2017
    Ok pour la critique sur le ton d’instituteur (ou du grand-père) "qui nous explique à nous les gens". Les plus libertaires n’ont pas envie de suivre un leader. En même temps, ce (...)
    Lire la suite
  • À mes amis français qui voteront le 23 avril Posté par THEO LINDER, le 17 avril 2017
    Mélenchon a lu Chantal Mouffe et ça marche. A capter puis nourrir les colères, il a créé l’illusion d’un « nous » qu’il monte avec malice contre « eux », les nantis qui « se gavent ». (...)
    Lire la suite
    • À mes amis français qui voteront le 23 avril Posté par Henri Goldman, le 17 avril 2017
      • À mes amis français qui voteront le 23 avril Posté par Guy Leboutte, le 17 avril 2017
        • À mes amis français qui voteront le 23 avril Posté par THEO LINDER, le 19 avril 2017
    • À mes amis français qui voteront le 23 avril Posté par Koobertin, le 17 avril 2017
      • À mes amis français qui voteront le 23 avril Posté par THEO LINDER, le 19 avril 2017
        • À mes amis français qui voteront le 23 avril Posté par Altair, le 23 avril 2017
    • À mes amis français qui voteront le 23 avril Posté par Proust, le 19 avril 2017
  • À Le vote pour Mélenchon est le seul qui ouvre l’avenirmes amis français qui voteront le 23 (...) Posté par claude semal, le 16 avril 2017
    Je m’étonne de voir tant de lecteurs de "Politique" ne vouloir décidément pas que le monde change. Le vote pour Jean-Luc Mélenchon est le seul, en cette circonstance, qui ouvre les (...)
    Lire la suite
    • À Le vote pour Mélenchon est le seul qui ouvre l’avenirmes amis français qui voteront le 23 (...) Posté par Henri Goldman, le 17 avril 2017
    • Impuissance à l’enthousiasme Posté par Guy Leboutte, le 17 avril 2017
  • À mes amis français qui voteront le 23 avril Posté par Guy Leboutte, le 16 avril 2017
    Je salue ce billet, Henri Goldman. Que certains de vos lecteurs auraient voté Jadot ou aujourd’hui choisiraient Macron, le candidat du vide, me paraît effarant. Hamon, c’est le (...)
    Lire la suite
  • À mes amis français qui voteront le 23 avril Posté par christine delphy, le 16 avril 2017
    Après avoir fait la liste de tous les traits rédhibitoires de Mélenchon, tu aurais voté pour lui !!! Trop dangereux à mes eux.
    Lire la suite
    • À mes amis français qui voteront le 23 avril Posté par Henri Goldman, le 16 avril 2017
      • À mes amis français qui voteront le 23 avril Posté par Francis SCHWAN, le 16 avril 2017
  • Non à un second tour Mélenchon/Le Pen ! Posté par Pierre-Yves Lambert, le 16 avril 2017
    Je comptais voter Jadot, comme j’ai voté pour les Verts en 1995, en 2007 et en 2012 (Taubira en 2002, Juquin en 1988). Suite à son retrait, j’étais prêt à voter Hamon. Mais (...)
    Lire la suite
    • Non à un second tour Mélenchon/Le Pen ! Posté par Pierre-Yves Lambert, le 21 avril 2017
  • À mes amis français qui voteront le 23 avril Posté par jpf, le 16 avril 2017
    en fait tu donnes toutes les raisons de ne pas voter merluche
    Lire la suite
  • À mes amis français qui voteront le 23 avril Posté par Pierre Stambul, le 16 avril 2017
    Comme libertaire, je devrais m’abstenir. Difficile avec des fachos à 30 %. Alors on prend le moins pire. De même qu’il n’y a aucune solution juste au Proche Orient avec le (...)
    Lire la suite

Avertissement

Les commentaires sont modérés a priori. Les intervenants sont priés de communiquer leur véritable identité : on débat ici à visière découverte. Bien que la polémique, même dure, soit admise et même encouragée, l’administrateur du site ne validera pas les messages dans trois cas de figure :

1. En cas de défaut manifeste de courtoisie et de recours à l’injure en lieu et place d’argument.

2. Quand le message sort trop manifestement du cadre du sujet traité.

3. Quand l’intervenant intervient de façon répétitive en utilisant ce blog comme une tribune et non comme un lieu d’échange.


Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?