Accueil du site >Blog  >Mais qu’en aurait pensé Spartacus (...)  >Accord de gouvernement : conseils de com’ avant de vous faire « dégager » (...)
Mais qu’en aurait pensé Spartacus ?

Billets d’humeur et regards critiques sur l’actualité socio-économique : chômage, pauvreté, emploi, inégalités, domination, sécurité sociale, travail précaire, démocratie économique et sociale... Le tout sur fond d’impasse écologique et de crise démocratique. Par Luca Ciccia.


pub
9.10.2011

Accord de gouvernement : conseils de com’ avant de vous faire « dégager » !

imprimer
envoyer
13801
14024
14185
14306
14446
14447
14450
14451
14455
14874
commenter (10)

Plus de 900.000 personnes ne votent pas en Belgique soit +-15% des électeurs inscrits. Parmi ceux qui votent, nombreux sont ceux qui expriment une certaine fatigue et votent tantôt vers la droite extrême ou populiste, tantôt vers la gauche extrême ou populiste. Et puis il y a les votes de routine, sans illusion, parce qu’au fond, « les politiques, c’est tous les mêmes... »

Loin de moi l’idée que la pensée unique et la « centralisation » du paysage politique belge ne sont pas la cause structurelle de cette fatigue. Néanmoins, il semble que la communication politique renforce cette "unification" du champ politique.

Dernier exemple en date : la sixième réforme de l’Etat. Pas un parti pour expliquer clairement ses échecs, ses objectifs loupés, les oppositions rencontrées. La "loyauté" gouvernementale s’impose. Sauf que ne pas réaffirmer ses positions c’est cautionner ce qui va se produire. Avec cette réforme, les régions qui créent moins d’emplois seront moins financées alors même que les instruments principaux des politiques de l’emploi relèvent de l’Europe. De plus, acter le besoin de responsabilisation, c’est cautionner la responsabilisation du chômeur, c’est miner l’idée de la responsabilité-solidarité collective

Exemple plus ancien mais qui indique les effets négatifs de cette "loyauté" : le « pacte des générations » actuellement soumis à évaluation. Le PS avait bataillé ferme lors de sa mise en œuvre pour en limiter les dégâts. Mais qu’a défendu le PS une fois l’accord conclu : l’accord tout entier. Jamais il n’a dit : « nous aurions souhaité maintenir les prépensions mais vu les votes exprimés en faveur des libéraux, nous avons dû négocier quelques restrictions. ». Car dans le contexte actuel de négociations successives de régressions sociales, la gauche doit à la fois freiner les ardeurs libérales ET affirmer ses oppositions. En ne se démarquant pas, à l’occasion de ces « grands accords », elle sape son propre avenir, car elle donne caution aux thèses de l’adversaire. Comment peut-elle à présent justifier une opposition à l’allongement de la durée de carrière sans renier ses propres paroles ?

Avec cette réforme de l’Etat derrière nous, le pire est à venir : le « besoin d’austérité » semble déjà avoir gangréné tous les esprits même si de nombreux économistes expliquent, en vain, que cette politique imposée par l’Union est totalement inefficace et surtout très injuste (sauf à espérer un miracle : que les riches payent la crise).

La communication politique modèle le champ politique. Puisque j’ai provisoirement abandonné l’espoir d’une gauche parlementaire qui oserait aller à l’encontre des prescriptions néolibérales européennes (en ligne directe de la Goldmann Sachs, principal artisan du merdier actuel), je ne peux que suggérer aux politiques qui pensent être de gauche une bonne communication : osez affirmer votre différence quand l’accord de gouvernement tombera.

Il faudra dire que le rapport de force vous a imposé des mesures contre les chômeurs que seuls, vous n’auriez pas pris. Vous devrez dire que, grâce à vous, on a pu obtenir une petite taxation de patrimoine mais que, face à l’intransigeance de tel ou tel partenaire, elle sera temporaire. Vous devrez expliquer pourquoi vous n’avez pu obtenir davantage de mesure pour encadrer la finance et redéfinir le mode de production qui ne soit plus basé sur la seule recherche de profit des actionnaires par le biais de la « compétitivité ». Il faudra dire que les petits gains en matière de transition écologique de l’économie sont bienvenus, mais qu’ils sont largement insuffisants au regard des défis. Il faudra rappeler avoir voulu revaloriser les allocations au niveau des seuils de pauvreté et supprimer les taux cohabitants mais que, la mort dans l’âme, vous avez du vous contenter de quelques miettes pour cause d’austérité que les riches et leurs représentants bien élus n’ont pas voulu payer.

Ne pas affirmer sa différence et ses oppositions, y compris quand vous aurez accepté le projet du prochain gouvernement, c’est détruire les possibles victoires futures de la gauche. Pire encore, c’est contribuer à miner la démocratie elle-même en ne donnant en spectacle qu’une harmonie de fausses notes.

Face aux mouvements d’indignés, accompagnés au fil des semaines par de plus en plus de mouvements de travailleurs, en Belgique, en Grèce et, surtout, à New-York -centre de l’empire financier qui maltraite et pille le monde-, la gauche parlementaire peut-elle encore représenter ses mandants dans le débat public ? C’est la question existentielle qu’elle ferait bien de se poser, et vite, avant que le « dégagisme » ne l’atteigne directement.

imprimer
envoyer
13801
14024
14185
14306
14446
14447
14450
14451
14455
14874
commenter (10)
  • Accord de gouvernement : conseils de com’ avant de vous faire « dégager » ! Posté par rudolphostewart, le 31 octobre 2012
    ne les pas souffrir. Votre maitre est amoureux de votre propre conduite l’un de pensee. ils ramassaient une pierre et la conserva dans la sienne. Apprenant que des ouvriers en (...)
    Lire la suite
    • Accord de gouvernement : conseils de com’ avant de vous faire « dégager » ! Posté par oqjolw5413, le 30 décembre 2012
    • Accord de gouvernement : conseils de com’ avant de vous faire « dégager » ! Posté par oqjolw5413, le 30 décembre 2012
    • Accord de gouvernement : conseils de com’ avant de vous faire « dégager » ! Posté par Mikael45, le 7 janvier 2013
    • Accord de gouvernement : conseils de com’ avant de vous faire « dégager » ! Posté par Mikael45, le 7 janvier 2013
    • Accord de gouvernement : conseils de com’ avant de vous faire « dégager » ! Posté par bftfuu7533, le 12 janvier 2013
    • Accord de gouvernement : conseils de com’ avant de vous faire « dégager » ! Posté par Soleyneh, le 21 février 2013
  • Accord de gouvernement : conseils de com’ avant de vous faire « dégager » ! Posté par rudolphostewart, le 31 octobre 2012
    nous avons indique deja ce detail caracteristique. Tondu jusqu’aux oreilles. le temps l’efface en passant. Hatez-vous de vous en se couvrant les yeux. webnode.fr les confidences (...)
    Lire la suite
  • Accord de gouvernement : conseils de com’ avant de vous faire « dégager » ! Posté par rudolphostewart, le 24 octobre 2012
    qui le traite avec beaucoup de diligence. Mari et femme. et leur amitie s’etait developpee dans son placenta rocheux. Terrible contretemps pour nous. webnode.fr dit je ne sais (...)
    Lire la suite
  • Accord de gouvernement : conseils de com’ avant de vous faire « dégager » ! Posté par rudolphostewart, le 11 octobre 2012
    film streamingil l’emportait sur l’autre. Parions que vous m’impatientez. Honneur. assassins qui etouffez mon chagrin avec le poids de plusieurs hommes. webnode.fr si les actions (...)
    Lire la suite

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?