Accueil du site >Blog  >Le coup de griffe de Carabosse  >De la STIB, du foot et de la masculinité
10.04.2012

De la STIB, du foot et de la masculinité

imprimer
envoyer
15061
15062
commenter (2)

Qu’y a-t-il de commun entre Iliaz Tahiraj, superviseur à la STIB mort à la suite d’un coup de poing reçu à la tête, et le football ? En apparence rien. Pourtant si.

Le 18 mars dernier, vers la fin d’un match tendu, le défenseur anderlechtois Marcin Wasilewski – pourtant lui-même victime, en 2009, d’une agression de la part d’Axel Witsel, qui l’a éloigné de longs mois des terrains – envoie un adversaire au tapis, d’un coup de coude volontaire. Le joueur de Saint-Trond Peter Delorge perd connaissance et est transporté à l’hôpital, avec une commotion cérébrale et une fissure du nez. Suspendu pour six matches, dont deux avec sursis, Wasilewski est défendu bec et crampons par ses petits camarades : il ne l’aurait « pas fait exprès » (ce que les images démentent) mais surtout, il ne serait pas vraiment méchant, il aurait seulement un « jeu viril » et d’ailleurs, la sanction est injuste car « le foot est un sport d’hommes », selon les termes de Matias Suarez, son co-équipier et Ballon d’Or 2011.

Les politiques et les médias n’ont pas de mots assez durs pour l’homme qui a frappé le superviseur. Mais sans faire le moindre rapport avec les brutes qu’on voit régulièrement sévir sur les terrains de football.

Lire la suite ici

imprimer
envoyer
15061
15062
commenter (2)

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?