Accueil du site >Blog  >Le blog d’Henri Goldman  >Diviser ou renforcer la gauche ?
30.01.2014

Diviser ou renforcer la gauche ?

imprimer
envoyer
16722
16723
16724
16726
16797
16725
16727
16733
commenter (8)

Le lancement d’une liste PTB-GO est l’occasion, dans le chef de commentateurs et de concurrents potentiels, de reprendre un argument vieux comme le monde : cette petite liste diviserait la gauche en allant prendre des voix au PS et à Écolo et donc renforcerait objectivement la droite. Le comique de ce propos, c’est qu’on l’entend aussi dans la bouche de mandataires d’Écolo dont les prédécesseurs furent confrontés au même argument quand ils essayaient (avec un certain succès) dans les années 1980 de briser le monopole du PS sur la représentation politique de la gauche sociale et associative. Plus : il est même tenu par des supporters du PTB face à l’émergence du concurrent Vega accusé de diviser les voix de la gauche radicale en diminuant ses chances d’avoir des élus. Bref, au PS on accuse le PTB de rouler pour le MR et au PTB on accuse Véga de rouler pour le PS…

Reprenons cet argument sous plusieurs angles.

Dynamique électorale

Cet argument part du curieux principe que les voix « de gauche » constituent un stock invariable : un parti de gauche qui progresse ne pourrait le faire qu’au détriment d’un autre. Ça ne tient pas la route.

Les résultats électoraux témoignent d’un équilibre mouvant entre « la gauche » et « la droite ». La société évolue avec ses réussites et ses frustrations. Si certains groupes sociaux sont clairement fixés d’un côté ou de l’autre de l’éventail politique, d’autres sont plus mobiles et réagissent aux circonstances. Certains électeurs qui n’auraient jamais voté à gauche tant que celle-ci s’incarnait dans le seul PS ont pu le faire avec l’émergence d’Ecolo, dont l’électorat n’a pas la même sociologie. De nouvelles listes ne peuvent percer que si elles correspondent à une demande politique qui, en démocratie, doit pouvoir trouver son expression.

À chaque élection, près d’un dixième du corps électoral est remplacé par le jeu des décès, des primo-votants et des acquisitions de la nationalité (sans parler du corps électoral pour les élections européennes qui est encore plus fluctuant). Et ceci vaut aussi pour les candidats, qui font que les partis ne restent jamais complètement identiques à eux-mêmes [1]. Les votes de ces nouveaux électeurs ne sont évidemment enlevés à personne. Ce processus favorise heureusement la régénération et le rafraîchissement de la « classe politique ». Une offre qui pouvait se révéler inadéquate à un certain moment peut devenir pertinente à un autre parce que plus en phase avec la mutation du corps électoral.

Dynamique politique

Faire fermement partie d’un « camp politique » – en l’occurrence « la gauche » [2] – n’exclut pas qu’on puisse être en désaccord total ou partiel avec le parti qui y exerce son hégémonie. Comme faire pour en infléchir le cours ? En essayant de l’intérieur ? Sans doute. Mais que faire quand ça n’aboutit à rien, quand les désaccords sont tellement grands et les blocages tellement énormes que ça ne vaut même plus la peine d’essayer ? Toute l’histoire politique des démocraties est pleine de ces initiatives au départ très minoritaires qui ont modifié le champ politique et qui ont parfois inversé le rapport de forces à l’intérieur d’un « camp ». Ça ne veut pas dire que se lancer dans une aventure minoritaire est forcément justifié par principe. C’est toujours une gageure. Seule l’analyse concrète d’une situation concrète pourrait l’établir. Mais la récuser en général « pour ne pas diviser », ça vole vraiment bas.

•••

[1] Cette remarque s’applique aussi inévitablement au PTB, quoi que certains pensent.

[2] La définition de ce « camp » ne va pas de soi et mériterait débat, mais ce n’est pas le sujet de ce billet.

imprimer
envoyer
16722
16723
16724
16726
16797
16725
16727
16733
commenter (8)
  • Diviser ou renforcer la gauche ? Posté par Sille Moens, le 20 avril 2014
    Avant de parler de diviser la gauche il faut bien définir la gauche. Je pense que le PS accuse à tort le PTB de diviser la gauche. Je pense qu’il faut revenir à un vrai discours (...)
    Lire la suite
  • Diviser ou renforcer la gauche ? Posté par Francis Bismans, le 31 janvier 2014
    Bref, d’une manière générale, à gauche, on est toujours le diviseur de quelqu’un, évidemment plus petit que soi-même. Curieux, non ? Et si on changeait de terrain ? Que les (...)
    Lire la suite
  • Diviser ou renforcer la gauche ? Posté par philippe moureaux, le 31 janvier 2014
    il n’est pas question pour moi de reprocher au ptb d’exister et de se présenter lors des élections. cela ne peut m’empêcher d’analyser froidement et objectivement le résultat de son (...)
    Lire la suite
    • Diviser ou renforcer la gauche ? Posté par Seb, le 2 février 2014
  • Diviser ou renforcer la gauche ? Posté par Jean-Marc DEBLANDER, le 30 janvier 2014
    Je ne crois pas que l’émergence à gauche du PS et d’Ecolo, de parti comme le PTB-GO, Vega(en formation) ou le Mouvement de Gauche(que certains croient mort et ils se trompent(+ de (...)
    Lire la suite
    • Qui divise l’extrême-gauche ? Posté par Pierre-Yves Lambert, le 31 janvier 2014
      • Qui divise l’extrême-gauche ? Posté par luca, le 11 février 2014
  • Diviser ou renforcer la gauche ? Posté par francesquaw, le 30 janvier 2014
    Intéressante époque : le Parti socialiste n’a malheureusement pas compris qu’il est en train de perdre quelques centaines, quelques milliers d’électeurs à cause de sa politique de (...)
    Lire la suite

Avertissement

Les commentaires sont modérés a priori. Les intervenants sont priés de communiquer leur véritable identité : on débat ici à visière découverte. Bien que la polémique, même dure, soit admise et même encouragée, l’administrateur du site ne validera pas les messages dans trois cas de figure :

1. En cas de défaut manifeste de courtoisie et de recours à l’injure en lieu et place d’argument.

2. Quand le message sort trop manifestement du cadre du sujet traité.

3. Quand l’intervenant intervient de façon répétitive en utilisant ce blog comme une tribune et non comme un lieu d’échange.


Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?