Accueil du site >Blog  >Mais qu’en aurait pensé Spartacus (...)  >Exécution de Troy Davis : réflexion sur notre identité américaine
Mais qu’en aurait pensé Spartacus ?

Billets d’humeur et regards critiques sur l’actualité socio-économique : chômage, pauvreté, emploi, inégalités, domination, sécurité sociale, travail précaire, démocratie économique et sociale... Le tout sur fond d’impasse écologique et de crise démocratique. Par Luca Ciccia.


pub
21.09.2011

Exécution de Troy Davis : réflexion sur notre identité américaine

imprimer
envoyer
13499
13500
commenter (2)

Troy Davis sera assassiné cette nuit. 7 témoins sur 9 se sont rétractés. Pas d’armes du crime. Nous avons là une raison de plus de contester la peine de mort comme instrument de justice. Il est évident que s’il n’était pas noir et américain, il ne serait pas dans un couloir de la mort. Voilà qui suscite ce jour une vive contestation et émotion de par le monde. Le monde ? Voilà qui est vite dit...

Amnesty a mené une vaste campagne rapidement relayée dans les réseaux sociaux. Il est certain que cette exécution fait frémir tout démocrate et plus encore tout militant de gauche. Et l’on se remémore Badinter à l’assemblée nationale française et la victoire socialiste de 1981...

Mais je vous invite à réfléchir sur le traitement militant et journalistique de ce fait divers qui, parce qu’il se déroule aux USA, devient pour nous européens, et plus encore pour ses militants de gauche, un fait d’une importance...capitale.

Les USA sont maitres du discours dominant. Il est donc logique que nous estimions devoir réagir avec force lorsque, manifestement, il y a contradiction entre ses propos (établir la démocratie et la paix partout dans le monde) et ses actes (ici un assassinat public, une invastion, ou la torture comme outil d’enquête...).

Néanmoins, c’est oublier que le monde bouge. Il ne suffit pas de réclamer un monde multipolaire pour qu’il le devienne. Il ne suffit pas d’exiger en bon militant de gauche une démocratisation du conseil de sécurité de l’ONU pour mettre en oeuvre un monde multipolaire. Il faut plus encore observer le monde tel qu’il est, et agir en fonction. Car le monde est bien multipolaire !

N’est-ce pas là un beau paradoxe que cette consternation pour un fait divers américain quand, dans le même temps, nous savons que si les USA ont procédé à 47 condamnations en 2010, on les compte par milliers en Chine...

Pour le dire autrement, nous, citoyens de gauche, en nous mobilisant avec une telle force sur un fait divers américain participons de cette illusion d’un monde ayant son centre aux USA. Pire, nous la renforçons.

En même temps, force est de constater que cette campagne va contribuer, modestement, à faire avancer le camps des abolitionnistes et, à tout le moins, renforcer les positions fragiles des abolitionnistes européens. Les USA sont encore notre centre, à nous européens...

imprimer
envoyer
13499
13500
commenter (2)
  • Exécution de Troy Davis : réflexion sur notre identité américaine Posté par Luca Ciccia, le 22 septembre 2011
    Merci Irène. Je suis bien d’accord avec toi ! Je dirais même que l’utilisation tactique de ces cas "douteux" pour justifier l’abolition est fort risquée, car elle n’atteint pas (...)
    Lire la suite
  • Exécution de Troy Davis : réflexion sur notre identité américaine Posté par Irène Kaufer, le 22 septembre 2011
    S’il n’était pas noir, Troy Davis n’aurait pas exécuté ? Un peu rapide me semble-t-il, car la même nuit, sans mobilisation médiatique, un autre condamné a été exécuté au Texas : (...)
    Lire la suite

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?