28.11.2012

HUB, un cas d’école

imprimer
envoyer
commenter

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas l’histoire, la voici : un soir d’octobre, après les festivités d’un baptême étudiant (que je considère déjà personnellement comme une forme de violence en soi, mais c’est un avis personnel), un jeune homme rentre chez lui. Signe particulier : il est habillé en femme. Cela faisait partie du baptême (en forme d’humiliation, peut-être... ?)

Sur sa route, au centre de Bruxelles, il croise deux jeunes « d’origine allochtone », comme ne manqueront pas de le signaler les médias, certains insistant plus que d’autres. Ils l’agressent, lui volent son argent et le violent. Réagissant en « bon père de famille » (encore une de ces expressions utilisées sans discernement, avec son message subliminal sur le rôle de « protecteur » dévolu au seul père), la direction de l’école, la Hogeschool Universiteit Brussel ou HUB pour les intimes, interdit aux étudiants de se « déguiser » en femme. Tollé général : alors quoi, c’est la faute de la victime ? On doit restreindre ses libertés ? On ne peut plus s’habiller comme on veut ?

Lire la suite ici

imprimer
envoyer
commenter

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?