30.01.2012

Jour de grève

imprimer
envoyer
commenter

Les médias nous l’annonçaient : la majorité des Belges étaient opposés à la grève de ce lundi 30 janvier dont, par ailleurs, les éditorialistes ne cessaient de nous expliquer l’ « absurdité ». Que des économistes aussi sérieux que le prix Nobel Joseph Stiglitz (1) répètent que non seulement les politiques d’austérité ne sont pas les « seules possibles », mais pas des plus appropriées ou même carrément nuisibles, ne semble guère troubler ces porteurs de l’unique vérité.

Pourtant, ce matin du 30 janvier, la Libre Belgique est bien obligée de titrer : « La Belgique à l’arrêt ». « La Belgique bloquée par la grève générale », confirme le Soir (même si, comme l’explique par ailleurs Luca Ciccia, cette grève manque cruellement de perspectives, pas de doute, elle répond à un ressenti, une colère, une analyse aussi quant à l’injustice des mesures prises).

La suite ici

imprimer
envoyer
commenter

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?