Accueil du site >Blog  >Le blog d’Henri Goldman  >L’immigration contre "nos" ouvriers ?
27.06.2011

L’immigration contre "nos" ouvriers ?

imprimer
envoyer
13439
13441
13442
13451
13443
13444
13445
13449
13446
13452
commenter (10)

Qui a écrit ceci : « Redonner ses couleurs à la France, c’est refuser l’effacement de l’idée de Nation, c’est tourner la page de la décolonisation, c’est repenser une Europe respectueuse de la souveraineté, c’est refuser la mondialisation capitaliste. (…) La gauche a abandonné ces quartiers ; elle a abandonné les classes populaires, sa jeunesse. C’est donc l’abandon de notre culture, de notre identité, de nos racines, de nos valeurs fondamentales. La gauche a épousé les thèses du grand patronat avec ce discours irresponsable où il faudrait régulariser tous les sans-papiers, elle prône l’immigration comme le demandent Laurence Parisot et Christine Lagarde pour une main d’œuvre à bon marché.

Non, l’immigration n’est pas une chance pour la France. C’est un mensonge entretenu depuis 30 ans. Oui c’est une chance pour le capitalisme financier, pour diviser, pour exploiter, pour généraliser l’insécurité sociale, exclure, ghettoïser des millions de familles et de jeunes Français de la vie sociale et politique. Nous serions contraints d’accepter tous ceux qui viendraient dans notre maison France. Il faut refuser cette réalité et faire en sorte que l’on combatte les dérives communautaristes. »

On reconnaît là la rhétorique de Marine Le Pen. Et pourtant ce n’est pas d’elle : ce texte a été publié le 20 juin 2011 sur le blog d’André Gerin. Député communiste de Vénissieux, dans la banlieue populaire de Lyon, André Gerin est ce député qui présida la commission parlementaire sur le voile intégral. Ce texte lui aura valu les applaudissements du site rouge-brun Riposte laïque et de la blogosphère du Front national [1].

Une nouveauté ? Pas du tout. Gerin, comme il le rappelle lui-même, est un fidèle émule de Georges Marchais dont l’Humanité publiait le 6 janvier 1981 la lettre au recteur de la mosquée de Paris : « J’approuve le refus de Paul Mercieca [2] de laisser s’accroître dans sa commune le nombre, déjà élevé, d’immigrés ; en raison de la présence en France de près de quatre millions et demi de travailleurs immigrés et de membres de leurs familles, la poursuite de l’immigration pose aujourd’hui de graves problèmes. Il faut les regarder en face et prendre rapidement les mesures indispensables. La cote d’alerte est atteinte. »

Depuis, ceux qui sont sensibles à cette argumentation ont massivement troqué leurs sympathies communistes pour des sympathies frontistes, au point de faire du FN le premier parti ouvrier de France. Désormais réconciliés, des anciens staliniens et des anciens fascistes se sont retrouvés pour tourner leur colère contre ceux qui sont à leur portée : ces pauvres zigs d’immigrés et leurs descendants, faute de pouvoir s’en prendre au grand patronat qui les aurait fait venir. Avec un art consommé de l’à-propos et en rupture si nécessaire avec son père, Marine Le Pen récupère l’un après l’autre tous les attributs idéologiques de la gauche : la défense de la laïcité et de la République, la défense des « petits » contre les « gros », l’interventionnisme de l’État, le refus des aventures militaires et de l’Europe de Bruxelles… Elle avance ses pions d’autant plus facilement qu’elle trouve trop souvent en face d’elle des responsables socialistes décrédibilisés pour avoir avalé toutes les couleuvres libérales et des « faiseurs d’opinion » de plus en plus détestés qui prétendent détenir le monopole de la pensée légitime [3].

L’affaire est grave. À la gauche de la gauche, Jean-Luc Mélenchon, désormais intronisé candidat aux présidentielles pour le Front de gauche (dont la force principale est le Parti communiste), essaie de rompre avec le style de la gauche caviar BCBG pour retrouver l’oreille d’un peuple qui se sent abandonné, voire trahi par ses élites. Mais dans sa volonté de se démarquer du système, il mobilise exactement les mêmes affects que la présidente du FN. Comme l’écrit le politologue Pascal Perrineau, « Si, évidemment, Jean-Luc Mélenchon n’est pas un Le Pen de gauche, il y a un style, une véhémence, un ton qui peuvent faciliter la création de passerelles entre des secteurs politiques qui semblent complètement opposés. A fortiori avec la crise qui a renforcé, dans certaines régions de France, la protestation et la colère. » Faut-il s’étonner alors que, selon un sondage récent, dans l’hypothèse d’un second tour opposant Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen, 63% des électeurs du Front de gauche qui iraient voter opteraient pour la seconde ? Comme c’était déjà le cas à l’époque du referendum sur le Traité constitutionnel européen, l’électorat français semble de plus en plus divisé entre insiders et outsiders, ces derniers balançant d’un côté à l’autre du spectre politique.

D’où la grosse, l’immense question : comment faire pour que la protestation populaire contre les méfaits de la mondialisation libérale ne se trompe pas d’ennemi et vienne renforcer une gauche fidèle à son ambition émancipatrice, et pas de nouvelles variantes de démagogie chauvine ? J’ai bien quelques idées là-dessus… mais plus de place dans ce billet.

Quant à cette antienne que l’immigration est une tactique patronale pour faire pression sur les salaires, elle ne tient pas debout. On s’en expliquera dans le prochain numéro de migrations-magazine consacré au travail des migrants. Rendez-vous à l’automne.

•••

[1] Voir par exemple ici.

[2] Maire communiste de Vitry, dans la banlieue parisienne, devenu célèbre pour avoir détruit un foyer de Maliens dans sa commune en décembre 1980.

[3] Lire dans ce registre Les intellectuels faussaires, de Pascal Boniface.

imprimer
envoyer
13439
13441
13442
13451
13443
13444
13445
13449
13446
13452
commenter (10)
  • Mélanchon, démagogue islamophobe, antiminoritaire, xénophobe, fourrier de l’impérialisme (...) Posté par Pierre-Yves Lambert, le 27 juin 2011
    A ceux qui ont la mémoire courte, je conseille de relire ce texte de Philippe Marlière, Maître de conférences à Londres et militant NPA, intitulé "Voile et NPA : « Cher Jean-Luc (...)
    Lire la suite
    • Mélanchon, démagogue islamophobe, antiminoritaire, xénophobe, fourrier de l’impérialisme (...) Posté par Henri Goldman, le 27 juin 2011
      • DSK ou JLM ? Posté par Pierre-Yves Lambert, le 27 juin 2011
  • L’immigration contre "nos" ouvriers ? Posté par Pierre Verhas, le 27 juin 2011
    Pas du tout d’accord avec l’analyse sur Mélenchon. On lui fait un procès d’intention sur la base de son style... Un peu court ! La réalité, on peut la lire dans le fameux rapport (...)
    Lire la suite
    • L’immigration contre "nos" ouvriers ? Posté par Henri Goldman, le 27 juin 2011
      • Non, je t’ai bien lu ! Posté par Pierre Verhas, le 27 juin 2011
      • L’immigration contre "nos" ouvriers ? Posté par Alain ADRIAENS, le 29 juin 2011
  • Les ouvriers communistes aux débuts d’Hitler, déjà... Posté par Guy Leboutte, le 27 juin 2011
    "Pourquoi les masses s’identifient‑elles à des démagogues fascistes, pourquoi succombent‑elles à la mystification politique, pourquoi agissent‑elles contre leurs propres intérêts (...)
    Lire la suite
    • Les ouvriers communistes aux débuts d’Hitler, déjà... Posté par alec de Vries, le 2 juillet 2011
      • Les ouvriers communistes aux débuts d’Hitler, déjà... Posté par Pierre Verhas, le 3 juillet 2011

Avertissement

Les commentaires sont modérés a priori. Les intervenants sont priés de communiquer leur véritable identité : on débat ici à visière découverte. Bien que la polémique, même dure, soit admise et même encouragée, l’administrateur du site ne validera pas les messages dans trois cas de figure :

1. En cas de défaut manifeste de courtoisie et de recours à l’injure en lieu et place d’argument.

2. Quand le message sort trop manifestement du cadre du sujet traité.

3. Quand l’intervenant intervient de façon répétitive en utilisant ce blog comme une tribune et non comme un lieu d’échange.


Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?