Accueil du site >Blog  >Le blog d’Henri Goldman  >La gauche et l’insécurité
19.10.2008

La gauche et l’insécurité

imprimer
envoyer
290
291
293
294
295
296
297
298
304
292
300
commenter (11)

En ces temps d’insécurité économique planétaire, on retrouve le sens des proportions. Il y avait déjà quelques guerres sur cette planète, + le réchauffement climatique, + la crise alimentaire et maintenant le système capitaliste lui-même qui ne sent plus très bien. Insécurité sur toute la ligne, aux niveaux les plus macros qui soient, qui devrait fortement relativiser les insécurités micros de notre quotidien : les menaces sur l’emploi, les accidents de la route et aussi, j’allais les oublier, les « deux ou trois centaines de caïds, souvent d’origine immigrée, qui font régner la peur dans certains quartiers bruxellois ».

Cette dernière phrase est une citation, extraite d’une Libre opinion rédigée par Claude Demelenne dans La Libre Belgique de ce vendredi. Un texte véhément, bien dans le style de son auteur, qui s’en prend à l’angélisme de la gauche bien-pensante, celle qui n’ose pas regarder en face l’insécurité urbaine et est gênée de reconnaître l’origine ethnique des fauteurs de trouble.

Le déclic de la colère de Demelenne, qui a « longtemps hésité avant d’écrire ces lignes », c’est le chahut qui a accompagné l’exécution de la Marseillaise au Stade de France lors du récent match de football France-Tunisie. Il n’a aucun doute : délinquance dans les quartiers et crise de lèse-Marseillaise, c’est pareil. D’ailleurs, la gauche bien-pensante (la Ligue des droit de l’homme, le quotidien Libération, Marie-Georges Buffet sont cités) ne s’y trompe pas, elle qui chercherait systématiquement des excuses aux jeunes, entretenant à leur égard une culture de l’excuse. Une attitude qui « insupporte » Demelenne, qui titre précisément son courageux billet « Non à la culture de l’excuse », où il affronte « sans tabous » les « bien-pensants » de son propre camp à l’indignation sélective.

Franchement, ce n’est pas le sujet. La « culture de l’excuse » n’est ni meilleure ni pire que la « culture de la dénonciation ». Dans les deux cas, on est dans la posture. C’est susceptible de rallier quelques supporters dans les cafés ou éventuellement dans les urnes (« Lui au moins, il ose le dire »), mais ça ne fera pas avancer le schmilblic d’un millimètre. Demelenne plaide pour une « politique sécuritaire de gauche », mais ne dit pas un mot de ce qu’elle pourrait être. Suggère-t-il de bourrer un peu plus les prisons ?

Dans cette question comme dans tant d’autres, un peu de rigueur ne ferait pas de tort. Il faut procéder en trois étapes.

D’abord, identifier le problème. Désolé, Claude, mais l’offense au patriotisme, dont on pourrait dire bien des choses, ça n’a tout de même rien à voir avec l’arrachage de sacs de petites vieilles.

Ensuite, expliquer. J’évite le mot « comprendre » à double sens et, en effet, « compréhension » peut sonner comme « excuse », et je n’en suis pas adepte. Les comportements sociaux ne tombent pas du ciel. Pourquoi une partie de la jeunesse urbaine, qui se trouve par ailleurs être d’origine immigrée, éprouve-t-elle à ce point le besoin de faire la loi sur ce qu’elle considère comme son territoire ? Je m’éviterai le ridicule de répondre ici à cette question par une ou deux affirmations péremptoires.

Enfin, trouver des remèdes. Cette jeunesse n’a besoin ni d’être excusée ni d’être stigmatisée, deux comportements en miroir également paternalistes. Par contre, elle a besoin d’être responsabilisée et d’être respectée. Sous cet angle, la sanction n’est pas à exclure par principe. À condition qu’elle soit comprise et qu’elle n’apparaisse pas comme émanant d’une autorité extérieure. La question pourrait se poser encore autrement : comment et dans quelles conditions aider ces jeunes, nos jeunes, à devenir adultes et à prendre leur avenir en main, sans se chercher, justement, des excuses ? Ça dépend d’eux, ça dépend de nous.

imprimer
envoyer
290
291
293
294
295
296
297
298
304
292
300
commenter (11)
  • La gauche et l’insécurité Posté par Alain A, le 22 octobre 2008
    Je ne peux m’empêcher de vous copier/coller un article paru sur Libé ce week-end. Je l’avais trouvé succulent et vous le livre : Siffler (n’est pas huer) Donc, un certain nombre (...)
    Lire la suite
  • La gauche et l’insécurité Posté par Marc Jacquemain, le 20 octobre 2008
    Bonjour J’ai déjà répondu personnellement à Claude sur son texte, que je trouve très malvenu, surtout en ce moment. Cela étant, il traduit une tentation possible à mon sens au sein (...)
    Lire la suite
  • La gauche et l’insécurité Posté par bernard Antoine, le 20 octobre 2008
    je préfère quand même éviter les contributions anonymes... mes coordonnées n’apparaissant pas dans l’article ci-dessous je les indique ici.
    Lire la suite
  • La gauche et l’insécurité Posté par Anonyme, le 20 octobre 2008
    Personnellement je vois très clairement le lien existant entre le fait de siffler un hymne national (c’est un symbole de l’Etat -et la symbolique ce n’est pas rien- au même titre (...)
    Lire la suite
  • La gauche et l’insécurité Posté par missistrano, le 20 octobre 2008
    ce qui retient mon attention dans l’article de Monsieur Demelenne ce sont "les deux à trois cents caïds". Or on tournera autant que l’on veut autour du pot et on prendra (...)
    Lire la suite
  • La gauche et l’insécurité Posté par Jean Lenoir, le 20 octobre 2008
    Parfaitement d’accord avec Henri G., notamment quant à la fin de son intervention. D’autre part je m’interroge quant à la signification que ces jeunes accordent au fait de siffler (...)
    Lire la suite
  • La gauche et l’insécurité - la gauche et la honte Posté par Jean-Claude Englebert, le 19 octobre 2008
    Depuis la fin des années 80, la gauche avait honte d’être de gauche sur le plan socio-économique. En particulier, la social-démocratie acceptait privatisations et "dérégulation" (...)
    Lire la suite
    • La gauche et l’insécurité - la gauche et la honte Posté par Ouardia DERRICHE, le 21 octobre 2008
  • La gauche et l’insécurité Posté par Henri Goldman, le 19 octobre 2008
    Message posté à la demande d’Olivier Bailly 00 32 (0)472 49 96 49 www.info-durable.be Le titre de l’Opinion de M Demelenne était prometteur. Il est vrai que le gauche doit se (...)
    Lire la suite
  • La gauche et l’insécurité Posté par Abraham Franssen, le 19 octobre 2008
    Sur la Marseillaise sifflée, voir l’interview impeccable de ... Michel Platini dans Le Monde de ce WE. Il avait un fameux pied gauche... (...)
    Lire la suite

Avertissement

Les commentaires sont modérés a priori. Les intervenants sont priés de communiquer leur véritable identité : on débat ici à visière découverte. Bien que la polémique, même dure, soit admise et même encouragée, l’administrateur du site ne validera pas les messages dans trois cas de figure :

1. En cas de défaut manifeste de courtoisie et de recours à l’injure en lieu et place d’argument.

2. Quand le message sort trop manifestement du cadre du sujet traité.

3. Quand l’intervenant intervient de façon répétitive en utilisant ce blog comme une tribune et non comme un lieu d’échange.


Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?