Accueil du site >Blog  >Le coup de griffe de Carabosse  >La grève n’est pas un animal triste
27.04.2015

La grève n’est pas un animal triste

imprimer
envoyer
commenter

Donc, pour le patronat, « la population en a marre des mouvements de grève ». Pour les syndicats, il s’agit d’une arme précieuse dans la préservation des « acquis » (et autrefois, ne l’oublions pas, dans l’obtention de nouveaux « conquis »). Mais il s’agirait toujours d’un « dernier recours », d’un signe d’« échec », quand les autres moyens (comme la concertation) n’ont pas fonctionné ; alors il faut « malheureusement » en passer par là. Non mais, vous imaginez que des travailleur/se/s se croisent les bras par plaisir... ?

Certes, une grève est le signe d’un dysfonctionnement et signifie une perte de revenus. Mais je voudrais prendre le contrepied de ce « malheureusement ». Pour avoir couvert des grèves (du temps de l’hebdomadaire POUR), pour en avoir organisé (du temps de la Fnac), je pense au contraire que ce sont de beaux moments de solidarité, de respiration dans une vie de stress, de réflexion dans un boulot où on fonce tout droit, de fête aussi parfois. A condition, bien sûr, de ne pas la limiter au fait de « rester chez soi ». Et je me souviens de ce beau titre d’un des premiers Cahiers du Grif : « Les femmes font la grève, les femmes font la fête »....

Lire la suite ici

imprimer
envoyer
commenter

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?