Accueil du site >Blog  >Le blog d’Henri Goldman  >Le problème, c’est Valls
31.12.2013

Le problème, c’est Valls

imprimer
envoyer
16634
16636
16637
16638
16640
16643
16635
16650
16639
16651
commenter (10)

Et c’est reparti ! Dieudonné, c’est vraiment un bon client, puisque le geste grotesque qu’il a inventé enflamme les réseaux sociaux, les médias officiels et officieux et jusqu’aux personnalités les plus respectables. Tout ce monde tombe dans le panneau de cet homme d’affaires extrêmement doué pour faire du blé avec du vent. Je m’en tiens là, pour ne pas tomber dans ledit panneau [1].

Mais, à mes yeux, ce n’est pas lui, le « problème ». C’est son double inversé, à savoir Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur d’un gouvernement socialiste (!), car lui n’est pas un clown, même dangereux, mais le dépositaire de la puissance publique. Le problème, donc, c’est quand Valls déclare souhaiter interdire les spectacles de Dieudonné et qu’il « étudie toutes les voies juridiques » pour y arriver, étant donné que, dans l’état actuel du droit, ça ne semble pas possible.

Et, pour une fois, l’opinion publique, qui paraît-il adule le « premier flic de France », ne marche pas. C’est que les pirouettes, à la longue, ça fatigue. Il y a un an à peine, Manuel Valls s’était porté au secours de Charlie-Hebdo qui republiait les fameuses « caricatures de Mahomet ». Il se déclarait alors « pour la libre expression totale », estimant « qu’on ne doit pas céder un pouce de terrain dans ce domaine-là » [2]. Il était alors rejoint par une cohorte de grands démocrates (ils se reconnaîtront) qu’on n’entend pas en ce moment défendre « la libre expression totale » face à la dernière lubie de Valls. Le courage a des limites. Sans doute trouvent-ils/elles normal que, dans la République française, certains soient plus égaux que d’autres.

La prouesse précédente de Valls, c’était à propos de la crèche Baby Loup, qui avait licencié une employée pour port du foulard islamique. Au terme d’une longue saga judiciaire, la Cour de Cassation finit par annuler le licenciement. Une ancienne tradition démocratique, qui trouve sa source dans la séparation des pouvoirs, interdit aux responsables politiques en charge de commenter une décision de justice. Mais Valls s’en tamponne : il « regrette la décision de la Cour de cassation », qu’il assimile à « une mise en cause de la laïcité » et laisse entendre qu’il entendait bien légiférer pour imposer la laïcité vestimentaire bien au-delà du périmètre de la fonction publique, puisque les autorités judiciaires ne statuent pas comme il siffle.

Marcellin, Pasqua, Sarkozy, Valls : une longue litanie de ministres de l’Intérieur de droite et de gauche qui ont tous partagé la même culture de la trique. Leur mantra : chaque fois qu’il est question de l’ordre public (tel qu’ils le définissent souverainement), les droits fondamentaux, on s’assied dessus. À leurs yeux, quand on est l’élu du suffrage universel, on a tous les droits. En tous cas en France, ce merveilleux pays dont le mode de gouvernance révèle une fois de plus à quel point il constitue une curiosité anthropologique dans le concert européen.

•••

[1] Sur le fond, je n’ai pas grand chose à ajouter à ce que j’écrivais sur ce blog il y a quatre ans, sauf que son délire d’alors est devenu une véritable industrie.

[2] Le Monde, 19.02.2012

imprimer
envoyer
16634
16636
16637
16638
16640
16643
16635
16650
16639
16651
commenter (10)
  • Le problème, c’est Valls Posté par Patris Nathalie, le 2 janvier 2014
    Valls est aussi un grand défenseur de l’état israélien.... Voir cette vidéo où il parle de son engagement envers cet état d’extrême droite ! http://www.agoravox.tv/actualites/p... (...)
    Lire la suite
  • Le problème, c’est Valls Posté par Marc Sinnaeve, le 2 janvier 2014
    Avec Dieudonné, c’est effectivement l’interminable "séquence Valls vs les minorités vulnérables/indésirables" que poursuit le journalisme "central" dans son procédé de (...)
    Lire la suite
  • Le problème, c’est Valls Posté par Irène Kaufer, le 1er janvier 2014
    Juste un détail concernant la crèche Baby Loup : la dernière décision en date, c’est la confirmation du licenciement, hélas... http://www.lemonde.fr/europe/articl...
    Lire la suite
    • Le problème, c’est Valls Posté par Henri Goldman, le 1er janvier 2014
  • Le problème, c’est Valls Posté par Marcel Leurin, le 1er janvier 2014
    Je crains que le vrai problème ne soit ni Valls – si méprisable soit-il – ni celui (personnage auquel les journalistes devraient s’abstenir de faire de la publicité) dont il se (...)
    Lire la suite
  • Le problème, c’est Valls Posté par Daniel Demey, le 1er janvier 2014
    Et si, cher Henry, on balayait un peu devant sa porte, dans son petit jardin en Belgique ? Que penses-tu de la championne belge comme Ministre de l’Intérieur ? Et son parcours (...)
    Lire la suite
  • Les ennemis de mes ennemis ne sont pas toujours nos amis Posté par Didier Epsztajn, animateur du blog "entre les lignes entre les (...), le 31 décembre 2013
    Bonjour, je pense que le problème est beaucoup plus profond que les "agir" des ministres de l’intérieur. Je m’explique dans une note de lecture de l’ouvrage de Michel Briganti, (...)
    Lire la suite
    • Les ennemis de mes ennemis ne sont pas toujours nos amis Posté par Henri Goldman, le 31 décembre 2013
      • Les ennemis de mes ennemis ne sont pas toujours nos amis Posté par Alain Mihaly, le 5 janvier 2014
        • Les ennemis de mes ennemis ne sont pas toujours nos amis Posté par Henri Goldman, le 5 janvier 2014

Avertissement

Les commentaires sont modérés a priori. Les intervenants sont priés de communiquer leur véritable identité : on débat ici à visière découverte. Bien que la polémique, même dure, soit admise et même encouragée, l’administrateur du site ne validera pas les messages dans trois cas de figure :

1. En cas de défaut manifeste de courtoisie et de recours à l’injure en lieu et place d’argument.

2. Quand le message sort trop manifestement du cadre du sujet traité.

3. Quand l’intervenant intervient de façon répétitive en utilisant ce blog comme une tribune et non comme un lieu d’échange.


Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?