Accueil du site >Blog  >Le blog d’Henri Goldman  >Les minarets et la peur de l’islam
7.12.2009

Les minarets et la peur de l’islam

imprimer
envoyer
12810
12811
12812
12813
12816
12817
12819
12814
12820
12821
commenter (10)

Cette affaire de minarets ne m’a pas vraiment scandalisé – sur ce terrain, je ne me scandalise plus de grand-chose, hélas –. Elle m’a surtout profondément abattu. Car on m’assure que si un tel référendum était organisé en France ou en Belgique, le résultat serait le même. Une véritable marée d’hostilité à l’égard de l’islam est en train de submerger l’espace public à travers tous les espaces d’expression qui s’ouvrent. Des intellectuels plus ou moins sophistiqués tentent de mettre cette hostilité en forme plus raffinée, en prétendant dire tout haut ce que « le peuple » pense tout bas – enfin de moins en moins bas. Le monde politique est mis en accusation, parce qu’il serait obsédé par le « politiquement correct » tandis qu’eux osent parler vrai et appeler un chat un chat. Et d’en appeler au référendum sur l’interdiction du foulard à l’école (mais pourquoi s’arrêter à l’école ?) pour que le peuple puisse dire son fait aux élites trop pleutres. Après, on passera à la peine de mort pour les pédophiles.

L’islamophobie, ce n’est pas la haine, mais la peur de l’islam. Avant de répondre à la question « peur de quoi » ?, relevons avec d’autres que la peur comme la haine, qui en est le prolongement compulsif, procède de l’ignorance. Depuis, on voit des masses de ces nouveaux « islamophobes » combler frénétiquement cette ignorance en se transformant en experts de Coran, commentant tel verset et critiquant telle sourate. Mais la plupart d’entre eux ne connaissent rien de ces musulmans qu’ils décrient et qu’ils n’ont en fait aucune envie de connaître. Leur opinion est faite. Il y aurait une poignée de bons musulmans laïques, qui se caractériseraient par leur capacité de partager avec « nous » un bon verre de rouge, un peu plus de « musulmans modérés » qui rasent les murs en « privatisant leurs convictions » comme on le leur conseille (ce qui ne les aidera pas à trouver un logement ou un travail) et une masse de femmes enfoulardées, incapables de libre arbitre et victimes soumises de leurs pères, frères et maris qui ne doivent pas valoir grand-chose pour opprimer ainsi leurs femmes.

Peur de quoi ? De voir un régime à l’iranienne s’imposer chez nous ? Car bien entendu, l’Iran est aujourd’hui le mal absolu. Mais dans le monde arabo-musulman, le mal absolu est ailleurs : il est en Palestine sous la botte de l’occupant israélien. La dernière vidéo sur You Tube a fait le tour du monde : un colon israélien en Mercedes écrasant en marche avant et en marche arrière un badaud palestinien devant des soldats israéliens impassibles. La litanie des crimes de Gaza n’en finit pas, un an après, d’égrener ses révélations. Mais l’Europe reste de marbre. Ça n’émeut pas notre opinion publique. Par contre, une journaliste soudanaise poursuivie pour tenue non islamique, quelques mariages forcés, quelques crimes d’honneur « nous » révulsent au-delà de tout. Il y a de quoi, bien sûr, mais que les indignations sont sélectives ! Pourquoi s’emballer sur les gamines de Dison que leurs parents voulaient scolariser avec un foulard islamique et ne rien dire de la circoncision, juive avant d’être musulmane dans nos contrées ? Ce n’est pas la même chose ? Non, c’est pire, car ce n’est pas réversible… Et ne parlons pas du libre arbitre des bébés…

Donc peur de quoi ? Peur de l’envahissement de « notre » espace public – autant dire « notre » salon privé – par des signes qui ne nous appartiennent pas, que nous ne comprenons pas et qui nous chassent symboliquement d’un espace que nous ne voulons pas partager. (Pourquoi devrions-nous, dit la rumeur publique dont les nouveaux porte-parole autoproclamés redécouvrent – c’est trop drôle – l’identité « judéo-chrétienne » de l’Europe ? Ne sommes-nous pas « chez nous » ?) Or c’est exactement là que se joue la rencontre interculturelle : dans notre capacité de partager l’espace symbolique avec les nouveaux arrivants, selon les mots de ma grande amie Thérèse Mangot. Si nous n’en sommes pas capables, ce sera la guerre.

Car « en face », il y a effectivement des discours symétriques qui sont tenus. Invité à parler des accommodements raisonnables par le Cercle des étudiants arabo-européens (un cercle remarquable, injustement qualifié d’intégriste par les habituels verseurs d’huile sur le feu), j’ai été confronté à une personne qui défendait le droit pour les musulmans d’être jugés selon la charia pour les litiges entre musulmans, et à une autre qui prétendait que la haine de l’Arabe constituait le fond de la pensée occidentale depuis Voltaire et Montesquieu. (J’avais entendu que c’était la haine du Juif, avec quelques arguments plus solides, mais ça ne m’avait jamais convaincu.) Une discussion tendue, assez inhabituelle pour moi dans ce sens, s’en est suivie. Après quoi le président du Cercle, Mohssin El Ghabri, m’a adressé le message suivant.

Pour ce qui est de ma part, combattre les peurs, d’un côté, et combattre ceux qui les provoquent, d’un autre, relève d’une démarche fatigante parfois désespérante. A fortiori, lorsqu’on adhère au principe de la liberté d’expression et à une éthique de la discussion dénuée d’anathèmes en tous genre. Le combat est long et requiert de se battre sur tous les fronts. Les réactionnaires sont partout. Dans chaque “camp”, ils se répondent.

La communauté musulmane renvoie à un spectre d’opinions très larges. Une infime partie de cette communauté ne veut en aucun cas s’accommoder, ne recherche aucun compromis sociétal, préfère jouer la carte de l’intégrisme (au sens propre) dans leurs revendications. Cette faction partage la même réalité (une dialectique) que ceux qui s’attachent à diaboliser les musulmans en attisant les peurs de leurs concitoyens. Mais même s’il ne s’agit que d’une très petite minorité, nous ne pouvons faire semblant qu’elle n’existe pas. Nous devons la combattre sur le terrain des idées. Ce que nous faisons au Cercle même si c’est très parfois très fatiguant j’en conviens.

Ces propos, dénués de tout angélisme, me redonnent confiance.

imprimer
envoyer
12810
12811
12812
12813
12816
12817
12819
12814
12820
12821
commenter (10)
  • Le drame multiculturel Posté par Bernard De Backer, le 17 décembre 2009
    J’ai assisté hier au forum de la FGTB Bruxelles sur "60 ans d’immigration à Bruxelles. Regard syndical sur l’enjeu interculturel". Parmi les intervenants de cette journée fort (...)
    Lire la suite
  • Les minarets et la peur de l’islam Posté par Nicolas Julémont, le 15 décembre 2009
    Bonjour cher Henri, Je trouve votre post assez encourageant même si le début est un peu déprimant. Pour ma part, je suis absolument effrayé par cette peur de l’islam qui (...)
    Lire la suite
  • Les minarets et la peur de l’islam Posté par Nathalie Patris, le 11 décembre 2009
    Affligeant, démoralisant, consternant, épuisant, énervant, révoltant, inquiétant...que dire d’autre ! Que l’être humain est par nature xénophobe ? Peut-on comparer ce qui se passe (...)
    Lire la suite
    • Les minarets et la peur de l’islam Posté par Alain Mihály, le 20 décembre 2009
  • le grand méchant loup n’est pas musulman pour un sou :-) Posté par Pierre-Yves Lambert, le 8 décembre 2009
    L’Angleterre va-t-elle censurer la littérature "cochonne" ? Alerte à la censure dans le petit monde des histoires de cochons. Groins, teint rosé et queues en tire-bouchon (...)
    Lire la suite
  • Les minarets et la peur de l’islam Posté par André Dupond, le 8 décembre 2009
    Islamophobie. Ce n’est ni la peur ni la haine des musulmans, c’est simplement comme toute phobie une maladie mentale et comme telle elle se doit d’être soignée. Tout ceux qui (...)
    Lire la suite
    • Les minarets et la peur de l’islam Posté par annette félix, le 18 décembre 2009
  • pour faire réfléchir les islamophobes qui citent des sourates... Posté par Pierre-Yves Lambert, le 8 décembre 2009
    La Dr Laura Schlessinger est une vedette de radio américaine qui donne des conseils à ceux qui participent à son émission. Cette juive de stricte observance a déclaré que :" (...)
    Lire la suite
    • pour faire réfléchir les islamophobes qui citent des sourates... Posté par Daniel Vanhove, le 9 décembre 2009
  • N’ayons pas peur Posté par Pierre Verhas, le 7 décembre 2009
    Voilà ! Je repends le fameux slogan de Jean-Paul II d’ailleurs tiré des Evangiles... En cela, il n’avait pas tort. Pour moi, ce référendum sur les minarets a un aspect positif : il (...)
    Lire la suite

Avertissement

Les commentaires sont modérés a priori. Les intervenants sont priés de communiquer leur véritable identité : on débat ici à visière découverte. Bien que la polémique, même dure, soit admise et même encouragée, l’administrateur du site ne validera pas les messages dans trois cas de figure :

1. En cas de défaut manifeste de courtoisie et de recours à l’injure en lieu et place d’argument.

2. Quand le message sort trop manifestement du cadre du sujet traité.

3. Quand l’intervenant intervient de façon répétitive en utilisant ce blog comme une tribune et non comme un lieu d’échange.


Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?