Accueil du site >Blog  >Le blog d’Henri Goldman  >Lettre anonyme à mon prof de gym
8.04.2011

Lettre anonyme à mon prof de gym

imprimer
envoyer
13378
commenter (1)

Monsieur le Professeur

Je suis tout comme vous attaché à ce socle de valeurs communes qui fondent notre société. Parmi ces valeurs : la neutralité de l’espace public, l’égalité et la mixité. Cette dernière, comme les autres valeurs, n’est bien entendu pas absolue. C’est le bon sens qui lui assigne ses limites. Si le refus par certains de la mixité dans les piscines doit être vigoureusement combattu, la nature humaine et la pudeur imposent bien entendu la séparation des garçons et des filles dans les vestiaires et dans les douches. Ceci étant posé, il va de soi que, y compris dans les vestiaires et dans les douches, les autres valeurs doivent s’imposer à tous.

Et donc, là comme ailleurs, monsieur le professeur, il ne saurait être question de permettre que le prosélytisme religieux puisse se donner libre cours. Le danger ne se limite pas au foulard islamique. Déjà, certains de vos collègues ont justement fait remarquer à quelques élèves musulmanes que la longueur de leur robe était une insulte à la laïcité. Mais la question que je vais soulever ici est probablement plus grave encore.

Après notre heure de natation, vous vous changez dans le vestiaire des professeurs, et nous dans celui des garçons. Or, en profitant lâchement de votre absence, la neutralité de notre vestiaire est honteusement bafouée. Il devrait pourtant aller de soi que, tous autant que nous sommes, nous devions passer sous la douche dans une nudité égalitaire, en évitant scrupuleusement, comme partout, le port ostentatoire de signes religieux. Or, malgré cette règle d’évidence, un de mes condisciples, le nommé Ahmed K., s’obstine à garder son slip sous la douche. Pudeur ? Je ne suis pas dupe. Nous sommes entre garçons, que diable. Mais il ne faut pas le pousser beaucoup pour que le religieux remonte à la surface. Il nous cite alors l’imam Mohammad Patel qui affirme : « Tout acte ou comportement qui pourrait nuire à la morale publique a été prohibé par l’islam. C’est ainsi que l’islam a imposé aux hommes et aux femmes de couvrir certaines parties de leurs corps. D’après l’école hanafite par exemple, il est strictement interdit aux hommes de découvrir la partie du corps qui se trouve entre le nombril et les genoux inclus, et ce en présence de n’importe qui ». On ne saurait mieux affirmer que le slip, quand il est porté sous la douche au mépris de toutes les règles d’hygiène, est bien un signe religieux particulièrement obscurantiste et d’autant plus ostentatoire qu’il s’affiche dans un contexte de nudité généralisée.

Il y a pire. Ahmed K. a entraîné deux de ses condisciples sur lesquels il exerce une influence néfaste : Aziz O. et Hamza B. Mais c’est le sort d’un autre, Mehdi L., qui me préoccupe. Au départ, par souci d’intégration, il se dévêtait complètement sous la douche. Mais Ahmed K. et ses sbires exercent sur lui une pression insoutenable, lui faisant sentir qu’en refusant de garder son slip, il trahi sa religion et son peuple. Soumis à un tel régime, abandonné par l’autorité dont la carence a transformé les vestiaires et les douches scolaires en zones de non-droit, je ne sais pas combien de temps il tiendra le coup. Enfin, faut-il ajouter que, dans un slip, beaucoup d’objets, et des plus douteux, peuvent être dissimulés…

Aussi, monsieur le Professeur, je vous demande instamment d’intervenir pour faire respecter les principes de base de notre vivre-ensemble. Ceux-ci doivent être garantis jusque dans les lieux les plus reculés de l’institution scolaire. La laïcité sera universelle ou elle ne sera pas.

Veuillez croire etc.

Un élève belge et fier de l’être.

•••

imprimer
envoyer
13378
commenter (1)
  • Réponse du prof de gym Posté par Angela Lestizza, le 8 avril 2011
    Pardonnez-moi, cher élève, mais je ne trouve aucune raison de partager votre fierté d’être belge. Il est temps de penser à l’avenir - le votre - qui ne se déploiera plus dans le (...)
    Lire la suite

Avertissement

Les commentaires sont modérés a priori. Les intervenants sont priés de communiquer leur véritable identité : on débat ici à visière découverte. Bien que la polémique, même dure, soit admise et même encouragée, l’administrateur du site ne validera pas les messages dans trois cas de figure :

1. En cas de défaut manifeste de courtoisie et de recours à l’injure en lieu et place d’argument.

2. Quand le message sort trop manifestement du cadre du sujet traité.

3. Quand l’intervenant intervient de façon répétitive en utilisant ce blog comme une tribune et non comme un lieu d’échange.


Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?