22.04.2011

Mon choix, ma liberté ?

imprimer
envoyer
commenter

« Mon corps m’appartient » : ce slogan féministe des années 1970 n’en finit pas de montrer sa portée subversive – et sa complexité. Car il suppose la capacité de chacune – et chacun d’ailleurs aussi – de faire des « choix » libres, éclairés ; une idée enthousiasmante mais dont on constate, dès que l’on aborde des problématiques concrètes, à quel point elle ne va pas de soi.

Evidemment, on n’a aucun mal à respecter un choix lorsqu’il correspond à nos propres convictions, ou à ce que nous aurions choisi nous-mêmes. C’est lorsqu’il va à l’encontre de notre vision du monde qu’il se met à poser problème.

Pour prendre deux sujets qui déchirent les féministes – car cela va loin qu’un débat d’idées, normal et salutaire dans un mouvement vivant et divers – je ferai un rapprochement qui peut paraître audacieux : d’un côté la prostitution, de l’autre le port du foulard (ou même de la burqa).

La suite ici

imprimer
envoyer
commenter

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?