Accueil du site >Blog  >Le blog d’Henri Goldman  >Neutralité “exclusive”
1.04.2014

Neutralité “exclusive”

imprimer
envoyer
16789
commenter (1)

C’est nouveau, ça vient de sortir : la “neutralité” pourrait, au choix, être “exclusive” ou “inclusive”. L’inclusive ne s’attache qu’aux actes et aux comportements. C’est celle qui a toujours prévalu partout, y compris en France jusqu’à la fin du siècle passé. Elle est la traduction du principe majeur qui s’impose au service public : l’égalité de traitement des usagers. Celle-ci est parfaitement objective et contrôlable. Elle est indépendante de l’apparence des agent-e-s ainsi que de leurs convictions intimes non apparentes. Dans le respect de leur liberté individuelle, elle considère que les fonctionnaires sont capables de faire abstraction de leurs propres idées, préjugés et convictions quand il s’agit de traiter équitablement tout le monde, sous peine de sanctions.

La neutralité “exclusive”, c’est l’inverse. Bien sûr, pour elle, la neutralité des actes compte aussi, du moins sur papier. Mais son obsession du jour, celle qui se traduit par une noria de propositions réglementaires et mobilise toute l’énergie de ses propagandistes, c’est la neutralité de l’apparence. Enfin l’apparence des convictions religieuses. Enfin l’apparence des femmes musulmanes. Enfin le foulard, quoi. Et rien d’autre.

Pourquoi ? L’argumentaire se déplace. Dépassé l’argument paternaliste pseudo-féministe selon lequel l’État devrait protéger les femmes musulmanes de leurs hommes. Celles-ci n’ont rien demandé, se débrouillent très bien toutes seules et l’ont fait savoir. Impartialité ? On pourrait éventuellement en discuter pour un juge ou pour un policier. Mais pour une guichetière ? Une téléphoniste ? Ou une personne qui n’a même aucune relation professionnelle avec le public ? Le monde entier rigole quand il entend un Français (ou un Belge) affirmer qu’une technicienne de surface employée par un ministère et que vous croiseriez dans un couloir “représente l’État”.

Alors on entend, péremptoire : “Je n’ai pas à savoir si la personne qui me sert est musulmane, bouddhiste ou athée”. Mais en avez-vous à savoir que cette personne est riche, ce que laisse supposer son foulard Hermès ou sa montre Rolex ? Ne risquerait-elle pas de manquer d’impartialité à l’égard des pauvres ? Qu’elle est juive, ce que laisse supposer son badge qui indique, comme patronyme, Levy ou Goldman ? Et que, donc, vis-à-vis des Arabes… Qu’elle est socialiste ou libérale, étant donné qu’elle s’est présentée aux dernières élections, ce que n’importe qui peut savoir ? Et comme vous êtes écologiste… Là, du coup, il n’est plus question de neutralité “exclusive” ou d’apparence de neutralité. Et heureusement, car ce procès serait sans fin.

Comment faut-il interpréter cette focalisation obsessionnelle sur les seuls signes religieux (enfin sur un signe…) ? Que des antiracistes, des partis de gauche et des syndicats entrent dans ce jeu et l’alimentent est un peu désespérant…

imprimer
envoyer
16789
commenter (1)
  • Neutralité “exclusive” Posté par Francis Martens, le 1er avril 2014
    La neutralité « exclusive » me laisse rêveur moi aussi — et ce n’est pas un très bon rêve. Le défi – en général paresseusement évité – de la démocratie, c’est de réaliser l’égalité dans (...)
    Lire la suite

Avertissement

Les commentaires sont modérés a priori. Les intervenants sont priés de communiquer leur véritable identité : on débat ici à visière découverte. Bien que la polémique, même dure, soit admise et même encouragée, l’administrateur du site ne validera pas les messages dans trois cas de figure :

1. En cas de défaut manifeste de courtoisie et de recours à l’injure en lieu et place d’argument.

2. Quand le message sort trop manifestement du cadre du sujet traité.

3. Quand l’intervenant intervient de façon répétitive en utilisant ce blog comme une tribune et non comme un lieu d’échange.


Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?