Accueil du site >Blog  >Le blog d’Henri Goldman  >Normes et valeurs : la France à la traîne
4.11.2012

Normes et valeurs : la France à la traîne

imprimer
envoyer
14381
14382
14384
14385
14383
14386
14387
14388
14393
commenter (9)

Je me suis trompé. Interrogé par des étudiants en journalisme sur le droit de vote des étrangers pendant la campagne présidentielle française, j’avais fait part de ma certitude de l’époque : le président Hollande accomplirait sans faillir la promesse du candidat en accordant ce droit. J’étais convaincu que cette réforme symbolique jouerait le même rôle pour Hollande que l’abolition de la peine de mort pour Mitterrand : une réforme « sociétale » majeure qui serait prise dès son entrée en fonction et indépendamment de ce que pouvait en penser l’opinion publique [1].

Mais non. Le gouvernement socialiste trouve plein de bonnes raisons pour se hâter lentement. Interrogé par Le Monde, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls temporise : « Est-ce que c’est aujourd’hui une revendication forte dans la société française ? Un élément puissant d’intégration ? Non. Ça n’a pas la même portée qu’il y a trente ans. » Dans le même sens, une des égéries de la gauche laïque, Caroline Fourest, n’est fondamentalement ni pour ni contre, mais ce dont elle est sûre, c’est que ce n’est vraiment pas le moment : « Traversons-nous une période où la mondialisation est vécue comme heureuse au point de donner l’envie de s’ouvrir et de s’adapter ? Ou, au contraire, une période où cette adaptation peut être vécue comme une trahison supplémentaire de l’Etat-nation, et donc générer plus de mal (la xénophobie) que de bien (l’ouverture) ? Tenir compte de ce contexte permet de se faire une idée » [2]. À ce rythme-là, la France restera à la traîne de l’Europe, avec l’Allemagne, l’Autriche et l’Italie, tandis que l’Irlande, la Suède, le Danemark, les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg, le Royaume-Uni, l’Espagne et le Portugal… se conforment en tout ou en partie à la Convention du Conseil de l’Europe de 1992 invitant les États à « accorder le droit de vote et d’éligibilité aux élections locales à tout résident étranger » [3].

La France est également à la traîne en qui concerne le droit de mourir dans la dignité, une autre promesse du candidat Hollande que le président ne semble pas pressé de mettre en œuvre. Les temps ne sont pas mûrs, il faut encore réfléchir, laissa-t-il entendre en mettant sur pied en juillet une mission de réflexion [4]. Pendant ce temps, les Français souhaitant abréger leur vie pour mettre fin à leurs souffrances continueront à visiter les cliniques belges et néerlandaises.

Il y a bien un domaine où ça devait bouger : le « mariage gay », ou « mariage pour tous ». Mais là aussi ça prend du temps, au point qu’une maire, excédée par ces atermoiements, va célébrer un tel mariage au mépris de la loi actuelle. Désormais, la bataille politique fait rage et, s’engouffrant derrière le discours offensif de l’Église catholique, la droite en a fait un thème de combat politique et fait campagne, probablement au coude à coude avec l’extrême droite. Du coup, le PS apparaît plus divisé qu’annoncé. Est-ce vraiment le bon moment de choquer les Français ? Rappelons que ce mariage est possible en Belgique depuis 2003 ; des officiers d’état civil de confession chrétienne ou musulmane en célèbrent d’ailleurs couramment.

Photo : l’échevin CDH de Bruxelles-Ville Hamza Fassi-Fihri célébrant un mariage gay.

Difficile de ne pas faire un rapprochement entre ces trois questions. En matière de normes et valeurs, la société française apparaît nettement plus conservatrice, nettement plus frileuse que, par exemple, la société belge qui est pourtant largement marquée par la démocratie chrétienne. Ici, les partis qui s’en réclament se sont finalement bien accommodés des évolutions devant lesquelles le système politique français renacle. Le cocktail hybride « catho-laïque » qui s’impose en France, avec sa laïcité à géométrie variable que la droite assume sans complexe et devant laquelle la gauche s’emberlificote n’est pas très conforme à sa prétention d’être à l’avant-garde des droits humains.

Que ceux-celles qui considèrent la France républicaine comme un modèle à suivre en matière sociétale veuillent bien considérer le tout : la France qui n’accorde pas le droit de vote aux étrangers, tergiverse devant le droit à l’euthanasie, traîne les pieds devant le mariage pour tous, c’est la même France qui s’emploie à refouler la différence juive ou musulmane dans l’espace privé. Franchement, le libéralisme pratique qui prévaut jusqu’à nouvel ordre en Belgique sur toutes ces questions me semble de très loin préférable.

•••

Si vous souhaitez être informé-e des nouveautés de ce blog, signalez-le en cliquant ici. Visitez aussi le site de « Tayush, groupe de réflexion pour un pluralisme actif ».

•••

[1] Contrairement à ce qui s’était passé lors de l’abolition de la peine de mort, les enquêtes d’opinion indiquent que 61% des Français sont en faveur de cette mesure, et les ¾ de l’électorat de gauche. Le courage eut été ici tout relatif.

[2] Voir ici.

[3] Article 6 : http://conventions.coe.int/treaty/fr/Treaties/Html/144.htm.

[4] Voir http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/07/18/euthanasie-et-fin-de-vie-qui-peut-decider_1735181_3232.html.

imprimer
envoyer
14381
14382
14384
14385
14383
14386
14387
14388
14393
commenter (9)
  • Mariage pour tous et homoparentalité Posté par Bernard De Backer, le 6 novembre 2012
    Sur ce sujet, ce sont les trois monothéismes qui freine des quatre fers comme Kroll l’a croqué dans Le Soir d’hier. N’oublions pas les déclarations très fermes de Gilles Bernheim, (...)
    Lire la suite
    • Mariage pour tous et homoparentalité Posté par Henri Goldman, le 6 novembre 2012
      • Mariage pour tous et homoparentalité Posté par Bernard De Backer, le 6 novembre 2012
        • Polygamie et homosexualité Posté par Guy Leboutte, le 7 novembre 2012
        • Complément de l’UOIF Posté par Bernard De Backer, le 15 novembre 2012
  • Normes et valeurs : la France à la traîne Posté par Bernard CHAPPELLIER, le 5 novembre 2012
    Promise par François Hollande pour les élections locales de 2014., votée par les militants PS et soutenu par Europe Écologie les Verts, la fin du cumul des mandats de (...)
    Lire la suite
  • Pas la France, la gauche de gouvernement Posté par Guy Leboutte, le 5 novembre 2012
    C’est la gauche de gouvernement qui est à la traîne, on n’est jamais assez sceptique vis-à-vis de la gauche de gouvernement. Jamais. L’histoire de cette gauche est une longue (...)
    Lire la suite
    • Pas la France, la gauche de gouvernement Posté par Guy Leboutte, le 5 novembre 2012
  • Normes et valeurs : la France à la traîne Posté par Eric Picard, le 4 novembre 2012
    la démonstration du blocage de la société française vaut également pour la pénalisation du cannabis, laquelle entraine une consommation (illégale)plus importante qu’en Belgique où sa (...)
    Lire la suite

Avertissement

Les commentaires sont modérés a priori. Les intervenants sont priés de communiquer leur véritable identité : on débat ici à visière découverte. Bien que la polémique, même dure, soit admise et même encouragée, l’administrateur du site ne validera pas les messages dans trois cas de figure :

1. En cas de défaut manifeste de courtoisie et de recours à l’injure en lieu et place d’argument.

2. Quand le message sort trop manifestement du cadre du sujet traité.

3. Quand l’intervenant intervient de façon répétitive en utilisant ce blog comme une tribune et non comme un lieu d’échange.


Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?