Accueil du site >Blog  >Le blog d’Henri Goldman  >Pourquoi l’Athénée de Forest a interdit le foulard
25.03.2010

Pourquoi l’Athénée de Forest a interdit le foulard

imprimer
envoyer
12904
12911
12916
12927
12905
12908
12910
12909
12912
12920
12917
12913
12919
12914
12915
12924
12918
12925
12921
12922
12930
12923
12926
12929
12928
12934
12931
12932
12933
12935
12936
commenter (31)

Encore le foulard à Controverse, l’émission dominicale de débat sur RTL (21 mars 2010). Décidément, sur cette chaîne, on sait quoi faire pour flatter l’audimat. Avec toujours un peu les mêmes intervenants : les politiques habituels, Nadia Geerts, Karima, Yacob Mahi… Je n’ai rien contre eux mais c’est Marc Evrard, le préfet de l’athénée de Forest qui m’intéressait le plus. En tant qu’homme de terrain, il allait m’expliquer pourquoi, en mai 2007, son établissement avait décidé d’interdire le port de signes religieux.

Car, pour moi, une question reste un vrai mystère. En 1989 et en 1990, les Conseils d’État de France et de Belgique formulèrent un avis identique : le port du foulard à l’école publique n’était pas en tant que tel contraire à la laïcité (ou, en Belgique, à la neutralité). Pour que les autorités scolaires puissent prendre une mesure d’interdiction, il était nécessaire que des éléments supplémentaires soient présents : des pressions, du prosélytisme... Cet avis me semblait toujours très sage. D’où mon étonnement devant le revirement de certains, comme le professeur Guy Haarscher, de l’ULB, estimant que, quinze ans après, la réalité a évolué de manière telle que ces avis sont dépassés. Pour lui comme pour beaucoup d’autres (par exemple au Centre d’action laïque), la situation est devenue, selon le terme consacré, « ingérable » : « Le phénomène moderne du foulard charrie son lot de violences, de pressions et de dégradation du statut de la femme. Certes, chaque jeune fille peut le porter pour des raisons qui lui sont propres, mais le phénomène d’imposition et de pression de conformité est devenu massif.  » [1]

JPEG - 199.7 ko
Athénée de Forest. En médaillon : le préfet Marc Evrard, 30/05/07 © Mehmet Koksal

Soit, je ne demande qu’à comprendre, pourvu qu’on m’explique. Car à ce niveau de généralités, l’argument n’est pas très convaincant. C’est pourquoi j’attendais les explications du préfet de Forest. Qu’est-ce qui est ingérable et en quoi l’interdiction du foulard peut-elle améliorer la situation ?

Voici les arguments invoqués. Argument 1 : il fallait interdire pour se conformer au décret «  neutralité  ». Mais si une interdiction pouvait se déduire de ce décret, pourquoi faudrait-il encore légiférer  ? Il n’y aurait qu’à l’appliquer. Argument 2 : certains cours étaient massivement contestés. (Variante : les tenues printanières des professeurs féminins étaient critiquées.) Mais s’imagine-t-on que ces contestations cesseraient comme par enchantement avec la disparition des foulards dans les classes  ? Et les garçons, que cette disposition ne concerne pas, ils ne contestent rien ?

Mais l’argument le plus incroyable est l’argument 3, que le préfet avait déjà développé dans une interview donnée à Mehmet Koksal pour son blog allochtone : en sortant de l’athénée, les élèves portant le foulard seraient confrontées à un marché du travail et à un enseignement supérieur où, de toute façon, elles devraient l’enlever, et ce serait leur rendre un mauvais service que de les habituer à le porter. [2]

Argument en effet incroyable. Je n’étais pas au courant que le port du foulard était massivement interdit dans les écoles supérieures. En tout cas, il ne l’est pas à l’université et Guy Haarscher rappelle régulièrement qu’il s’accommode parfaitement d’avoir des élèves voilées dans ses amphis. Mais surtout : d’où le préfet tient-il que la plupart des emplois privés comme publics interdisent le port du foulard ? À ma connaissance, seuls les emplois publics, en totalité ou en partie, sont concernés par des propositions d’interdiction avancées par certains partis politiques [3]. Or l’emploi public, ce n’est que 35% de l’emploi total. L’argument du préfet tombe ici complètement à plat. Pire : il prend des allures de « prophétie auto-réalisatrice » en faisant comme si l’interdiction du port du foulard dans tous les emplois était une perspective envisageable et admissible. J’en ai froid dans le dos.

Pour éviter de légiférer avec une telle légèreté, il n’est jamais inutile de se plonger dans le droit international des droits de l’Homme [4]. Aujourd’hui, je vous suggère la Convention internationale des droits de l’enfant [5]. Cette convention nous apprend trois choses, en relation avec notre sujet.

1. « Les États parties garantissent à l’enfant qui est capable de discernement le droit d’exprimer librement son opinion sur toute question l’intéressant, les opinions de l’enfant étant dûment prises en considération eu égard à son âge et à son degré de maturité. » « Les États parties respectent le droit de l’enfant à la liberté de pensée, de conscience et de religion. »

2. « Les États parties respectent le droit et le devoir des parents ou, le cas échéant, des représentants légaux de l’enfant, de guider celui-ci dans l’exercice du droit susmentionné d’une manière qui corresponde au développement de ses capacités. »

3. « L’exercice de ces droits ne peut faire l’objet que des seules restrictions qui sont prescrites par la loi et qui sont nécessaires dans une société démocratique, dans l’intérêt de la sécurité nationale, de la sûreté publique ou de l’ordre public, ou pour protéger la santé ou la moralité publiques, ou les droits et libertés d’autrui. »

Des deux premiers items, il ressort que la liberté du port du foulard devrait être acquise à l’école, selon la volonté des élèves si elles sont considérées capables de discernement ou selon la volonté de leurs parents dans le cas contraire [6]. Du troisième item, il ressort que cette liberté pourrait être limitée par la loi « dans l’intérêt de la sécurité nationale, de la sûreté publique etc. » Ceux qui voudraient interdire le foulard à l’école pourraient se réclamer de cette disposition. Mais ils devraient faire valoir pour cela des arguments autrement plus consistants que ceux de Forest.


[1] Guy Haarscher, Voile : faisons confiance aux enseignants, tribune libre publiée dans Le Soir, 06/11/2009.

[2] À l’époque, il avait évoqué un argument supplémentaire devenu depuis classique : on interdit le foulard pour ne pas devenir le refuge de toutes les filles voilées chassées des autres écoles qui ont interdit avant nous. C’est un argument honnête, mais en même temps révoltant. C’est comme si un État refusait l’asile à une personne qui y aurait droit, sous prétexte que les États voisins le font déjà. Cet argument n’a pas été repris sur le plateau de Controverse.

[3] À l’exception du Parti populaire de Modrikamen qui en ajoute toujours une couche.

[4] Merci à Pierre Bosset d’avoir corrigé ma formulation initiale impropre. (J’avais écrit « droit humanitaire international », mais cette expression désigne d’autres conventions.)

[5] Rédigée en 1989, ratifiée par la Belgique en 1990

[6] De ce point de vue, toute formule « de compromis », interdisant jusqu’à tel âge et autorisant au-delà, ne tient pas la route.

imprimer
envoyer
12904
12911
12916
12927
12905
12908
12910
12909
12912
12920
12917
12913
12919
12914
12915
12924
12918
12925
12921
12922
12930
12923
12926
12929
12928
12934
12931
12932
12933
12935
12936
commenter (31)
  • Choqué... Posté par Michel Donceel, le 31 mars 2010
    Je suis régulièrement choqué par la vue de visages percés d’un ou de plusieurs accessoires métalliques, ou d’aisselles dépourvues de toute pilosité. Il s’agit de toute évidence d’un (...)
    Lire la suite
  • Pourquoi l’Athénée de Forest a interdit le foulard Posté par Philippe Schwarzenberger, le 28 mars 2010
    Bonsoir à toutes et tous. Il est parfaitement possible de transmettre aux élèves les éléments du savoir et les techniques du discours qui leur permettent de concevoir et (...)
    Lire la suite
    • Pourquoi l’Athénée de Forest a interdit le foulard Posté par Marcel LEURIN, le 30 mars 2010
  • Et la parole des filles et des femmes dans tout cela ? Posté par Nathalie Patris, le 27 mars 2010
    J’aimerais entendre sur ce point les filles et les femmes qui portent le foulard s’exprimer car j’ai l’impression que personne ne leur laisse la parole Par rapport à l’école, (...)
    Lire la suite
    • Et la parole des filles et des femmes dans tout cela ? Posté par alec de Vries, le 28 mars 2010
      • Et la parole des filles et des femmes dans tout cela ? Posté par nadia geerts, le 28 mars 2010
    • Et la parole des filles et des femmes dans tout cela ? Posté par Luc Delval, le 30 mars 2010
      • Et la parole des filles et des femmes dans tout cela ? Posté par Nathalie Patris, le 30 mars 2010
        • Et la parole des filles et des femmes dans tout cela ? Posté par Luc Delval, le 31 mars 2010
  • Pourquoi l’Athénée de Forest a interdit le foulard Posté par nadia geerts, le 26 mars 2010
    Franchement, Henri, je te trouve de mauvaise foi : argument 1 : il est évident que le décret neutralité s’applique aux enseignants et ne contraint pas les élèves à ne pas (...)
    Lire la suite
    • mavaise foi... Posté par Pierre Verhas, le 26 mars 2010
      • mavaise foi... Posté par nadia geerts, le 27 mars 2010
        • mavaise foi... Posté par Pierre Verhas, le 29 mars 2010
          • mavaise foi... Posté par nadia geerts, le 30 mars 2010
    • Je persiste, absolument ! Posté par Henri Goldman, le 27 mars 2010
      • Je persiste, absolument ! Posté par nadia geerts, le 27 mars 2010
        • Anvers Posté par Henri Goldman, le 27 mars 2010
          • Anvers Posté par alec de Vries, le 28 mars 2010
        • Je crétinise, persistement ! Posté par Luc Delval, le 30 mars 2010
          • Je crétinise, persistement ! Posté par nadia geerts, le 30 mars 2010
            • Discriminations et prétention à l’universalité Posté par Patrick Italiano, le 30 mars 2010
              • Discriminations et prétention à l’universalité Posté par nadia geerts, le 30 mars 2010
                • Discriminations et prétention à l’universalité Posté par Nathalie Patris, le 30 mars 2010
                • Discriminations et prétention à l’universalité Posté par Luc Delval, le 31 mars 2010
                  • Discriminations et prétention à l’universalité Posté par nadia geerts, le 1er avril 2010
            • Je crétinise, persistement ! Posté par Luc Delval, le 31 mars 2010
              • Il pontifie péremptoirement... Posté par Laurent DERY, le 31 mars 2010
                • Il pontifie péremptoirement... Posté par Luc Delval, le 31 mars 2010

Avertissement

Les commentaires sont modérés a priori. Les intervenants sont priés de communiquer leur véritable identité : on débat ici à visière découverte. Bien que la polémique, même dure, soit admise et même encouragée, l’administrateur du site ne validera pas les messages dans trois cas de figure :

1. En cas de défaut manifeste de courtoisie et de recours à l’injure en lieu et place d’argument.

2. Quand le message sort trop manifestement du cadre du sujet traité.

3. Quand l’intervenant intervient de façon répétitive en utilisant ce blog comme une tribune et non comme un lieu d’échange.


Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?