10.05.2014

Pride, arrête ton char !

imprimer
envoyer
commenter

Autrefois, nous étions des allié/e/s. Nous étions uni/e/s contre l’« hétéropatriarcat ». Vous étiez présents à nos côtés quand nous manifestions pour le droit à l’avortement et avec nous, vous envahissiez une église où l’on célébrait un mariage, aux cris de « Libérérez la mariée ! » (1971).

Les temps ont changé. Notre fougue révolutionnaire a pris un coup de vieux, et notre prétention à changer le monde, pour les hommes comme pour les femmes, pour les hétéros comme pour les homos, s’est transformée en revendication tiède et libérale d’ « égalité des chances ». Le « Rapport contre la normalité » a été remplacé par son contraire, une soif d’être comme les autres, d’avoir le droit de faire l’amour comme la guerre, de donner son sang pour la transfusion comme pour la patrie (ou le capital). En réponse aux tragédies de l’épidémie de sida, vous avez revendiqué le mariage, notre ennemi commun d’hier. Et quand nous continuons à réclamer le droit de choisir nos maternités ou d’être des personnes à part entière par l’individualisation des droits sociaux, vous n’êtes plus là. Et pourtant, de notre côté, quand il a fallu s’opposer en France aux réacs de la « Manif pour tous », même les plus allergiques au mariage étaient dans la rue avec vous.

Mais soit, nous nous sommes séparés, on peut le regretter mais cela n’avait en soi rien de tragique. Jusqu’à ce que les choses se gâtent pour de bon.

La suite ici

imprimer
envoyer
commenter

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?