21.03.2011

Que faire de Kadhafi ?

imprimer
envoyer
13331
13333
13335
13338
13343
13344
13346
13352
13356
13364
13336
13337
13339
13340
13341
13342
13345
13348
13347
13357
13354
13370
commenter (22)

Dimanche 20 mars, dans les rues de Bruxelles. 2000 personnes défilent en soutien aux révolutions démocratiques arabes. Mais l’intervention militaire en Libye divise profondément les manifestants. Certains crient « Occident, casse-toi. La Libye n’est pas à toi. » Et, juste à côté, « Kadhafi, casse-toi. La Libye n’est pas à toi ». Les inévitables tracts des groupes de gauche radicale dénoncent une « guerre pour le pétrole » sans pour autant soutenir Kadhafi, quoique cette deuxième affirmation semble d’un seul coup passer au second plan. Tandis que, du côté des « prioritairement anti-kadhafistes », on exprime surtout son soulagement d’avoir, grâce à l’intervention, évité les massacres. Pour ceux-là, ce dimanche, l’heure n’est pas encore venue de s’interroger sur ses éventuels effets pervers. Elle viendra.

Une différence d’approche et de lecture qui divise profondément ceux et celles qui souhaitent manifester leur solidarité avec les peuples arabes, à commencer par les Arabes eux-mêmes. Cette division démontre la grande difficulté qu’il y avait à prendre position, quand aucune des options effectivement disponibles n’est entièrement satisfaisante, quand il s’agit de choisir le moindre mal, quand la pression des évènements est à son comble et que le temps presse. Dans de telles circonstances, la confortable rhétorique pétrie de bonne conscience « Ni Sarkozy, ni Kadhafi » ne vaut guère plus que le papier sur laquelle elle est imprimée. [1] On se retrouve d’accord avec Bertrand Russell quand il affirme « L’ennui dans ce monde, c’est que les idiots sont sûrs d’eux et les gens sensés pleins de doutes » [2]. Sauf qu’au bout des doutes, il faut prendre attitude. [3]

Mais aujourd’hui, une autre phase s’est ouverte. On ne reviendra pas en arrière. Il doit être possible – il est même indispensable – de dépasser la division qui s’est manifestée autour de l’opportunité d’une intervention militaire. Car en ce moment même, deux lectures radicalement opposées de la résolution 1973 de l’ONU s’affrontent. Il faut intervenir dans ce débat au profit de la lecture minimaliste, qui est de plus en plus largement soutenue sur la scène internationale : le but de l’intervention est de protéger les populations civiles, et pas d’abattre Kadhafi, ce qui doit rester le travail du peuple libyen et de lui seul [4]. Et, sur ce point, le scénario n’est pas écrit. Le régime de Kadhafi dispose sans doute encore d’une base de masse à partir de la structure « tribale » de la population libyenne. Même s’il était privé de ses moyens répressifs, rien ne démontre que ce régime s’effondrerait tout seul. Il faudra sans doute en passer par une période de transition politique consécutive à un cessez-le-feu qui devrait intervenir le plus tôt possible, ce qui permettra aussi à une opposition dont on ne sait pas grand chose de se décanter et de s’affirmer. Le sort de Kadhafi se règlera au terme de cette période. Pas avant.

•••

[1] L’hypothèse d’une « guerre pour le pétrole » ne tient pas non plus la route. Le pétrole était déjà sous contrôle et il ne saurait être à la base de la soudaine conversion humanitaire de Sarkozy dont je ne suis pas dupe une seconde. Son mobile est avant tout politique et stratégique : il doit impérativement redorer son blason après les ratés de sa diplomatie en Tunisie et en Égypte – et ceci concerne aussi bien les peuples du sud de la Méditerranée où la France impériale souhaite reprendre pied que l’électorat arabe de France qu’il est en train de s’aliéner complètement à un an des présidentielles.

[2] Rappelé par Jacky Morael sur Facebook.

[3] Pour ma part, la mort dans l’âme, je me suis rallié au principe d’une intervention minimaliste, devant l’impossibilité d’une tierce position qui m’aurait semblée préférable.

[4] Voir aussi mon billet précédent : Libye : jusqu’ici, tout va bien….

imprimer
envoyer
13331
13333
13335
13338
13343
13344
13346
13352
13356
13364
13336
13337
13339
13340
13341
13342
13345
13348
13347
13357
13354
13370
commenter (22)
  • Que faire de Claude Guéant ? Posté par Luc Delval, le 22 mars 2011
    Il faut de prime abord se pincer pour y croire : Claude Guéant a déclaré « Heureusement le Président a pris la tête de la croisade... ». Certes, dans la phrase, le mot n’est pas à (...)
    Lire la suite
  • Que faire de Kadhafi ? Posté par Luc Delval, le 22 mars 2011
    Obama a certifié qu’il n’y aura pas de soldats U.S. sur le sol libyen. Fort bien. On notera cependant que, stricto sensu, la résolution du Conseil de sécurité n’exclut pas une (...)
    Lire la suite
  • Une observation et une question. Posté par Franco Carminati, le 22 mars 2011
    Une observation : en 2003, 15 millions de manifestants n’ont pas empêché la guerre contre l’Irak. Nos échanges aujourd’hui sur la Libye constituent un exercice utile pour les (...)
    Lire la suite
    • Une observation et une question. Posté par Henri Goldman, le 22 mars 2011
      • Une observation et une question. Posté par Franco Carminati, le 22 mars 2011
  • La plus value sociale... Posté par Alain Mihály, le 21 mars 2011
    Et quelle est la plus value "sociale" de cette intervention pour les habitants de Benghazi qui ont été à deux doigts de se faire, au minimum, décimer et au pire, qui était très (...)
    Lire la suite
    • L’humour ? Posté par Laurent Szyster, le 21 mars 2011
    • La plus value sociale... Posté par Cedric Tolley, le 22 mars 2011
  • Petit rappel Posté par Tom Goldschmidt, le 21 mars 2011
    Il n’est peut-être pas inutile de rappeler que le Conseil national libyen, s’il souhaitait l’instauration d’une zone d’exclusion aérienne, n’en demandait pas plus. Et d’autres voix (...)
    Lire la suite
    • Petit rappel Posté par Henri Goldman, le 21 mars 2011
    • Longue tartine Posté par Laurent Szyster, le 21 mars 2011
  • question de méthode Posté par Luc Delval, le 21 mars 2011
    Leterme, si on en croit "Le Soir", a affirmé que "l’objectif de déloger Kadhafi a été clairement énoncé" par la soi-disant "communauté internationale". On n’imagine pas un instant (...)
    Lire la suite
  • Off with his head ! Posté par Laurent Szyster, le 21 mars 2011
    Privé de ses moyens répressifs le régime s’effondrera tout seul. Parce qu’il ne tient que par la force et la peur. C’était partiellement vrai des dictatures tunisienne et (...)
    Lire la suite
    • Off with his head ! Posté par Cedric Tolley, le 21 mars 2011
  • Que faire de Kadhafi ? Posté par Eric Picard, le 21 mars 2011
    Lors de l’invasion de l’Irak par les US, les manifestants de dimanche dénonçaient une opération militaire décidée sans mandat de l’ONU. Aujourd’hui, l’intervention en application du (...)
    Lire la suite
    • Que faire de Kadhafi ? Posté par Henri Goldman, le 21 mars 2011
      • Que faire de Kadhafi ? Posté par Luc Delval, le 21 mars 2011
        • Que faire de Kadhafi ? Posté par Henri Goldman, le 21 mars 2011
          • Que faire de Kadhafi ? Posté par Luc Delval, le 21 mars 2011
  • Que faire de Kadhafi ? Posté par Cedric Tolley, le 21 mars 2011
    Salut Henri, Je trouve gênante la mise en regard de "« Ni Sarkozy, ni Kadhafi »" et de "Sauf qu’au bout des doutes, il faut prendre attitude". Prendre attitude peut aussi se (...)
    Lire la suite
    • Que faire de Kadhafi ? Posté par Henri Goldman, le 21 mars 2011
  • Que faire de De Crem ? Posté par Luc Delval, le 21 mars 2011
    Dimanche, le Ministre de la Guerre Pieter De Crem a affirmé que le but de l’opération militaire est d’amener Kadhafi devant la Cour pénale de La Haye, et par conséquent n’a pas du (...)
    Lire la suite

Avertissement

Les commentaires sont modérés a priori. Les intervenants sont priés de communiquer leur véritable identité : on débat ici à visière découverte. Bien que la polémique, même dure, soit admise et même encouragée, l’administrateur du site ne validera pas les messages dans trois cas de figure :

1. En cas de défaut manifeste de courtoisie et de recours à l’injure en lieu et place d’argument.

2. Quand le message sort trop manifestement du cadre du sujet traité.

3. Quand l’intervenant intervient de façon répétitive en utilisant ce blog comme une tribune et non comme un lieu d’échange.


Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?