Accueil du site >Blog  >Le blog d’Henri Goldman  >Scoop rattachiste au « Soir »
2.08.2008

Scoop rattachiste au « Soir »

imprimer
envoyer
122
123
124
125
126
127
128
129
131
135
140
146
156
215
236
410
478
166
130
132
217
133
134
136
137
138
143
145
147
148
216
157
commenter (32)

Ça m’était tombé sous les yeux en vacances : le « rattachisme » ferait désormais un tabac dans l’opinion wallonne. C’est Le Soir, quotidien de référence (comme on dit), qui l’annonce à la suite d’un sondage réalisé conjointement avec La Voix du Nord. (Enfin « conjointement », c’est une façon de parler, puisque les deux titres appartiennent au même groupe de presse, le groupe Rossel.)

La technique du sondage honore rarement la démocratie. Le simple fait de poser une question que, peut-être, pas une personne sur cent ne se pose, déclenche un effet du genre « placebo » : si on me pose cette question, c’est sans doute que « c’est important ». Je vais donc essayer de donner une réponse intelligente et, faute d’une véritable réflexion, celle-ci sera sans doute conforme à ce qui est suggéré de façon subliminale. En général, le résultat répondra à l’attente, et le sondeur aura bien mérité de son commanditaire, qui aura fourni la réponse en même temps que la question et se chargera du service après-vente.

Que ce commanditaire soit Le Soir, ça ne m’étonne pas. Depuis que ce quotidien fut, à l’âge d’or du FDF, le moniteur de la francolâtrie, il s’est un peu calmé, tout en continuant à souffler le chaud et le froid. En même temps qu’il mène de sympathiques opérations conjointes avec des quotidiens néerlandophones (De Standaard et De Morgen), il continue à jouer les pompiers pyromanes dans des éditos-maison que tous ses journalistes se collent à tour de rôle. Sport favori : taper sur Leterme et De Wever, ce qui ne demande ni courage ni effort devant des lecteurs francophones parmi lesquels ils ne comptent aucun supporter, et caresser dans le sens du poil sans avoir l’air d’y toucher la frange la plus guerrière de son lectorat.

JPEG - 40.7 ko

Autant Le Soir n’a jamais ménagé ses sarcasmes à l’égard des régionalistes bruxellois et, surtout, wallons, autant son positionnement très « communauté française » s’accommode d’une certaine tendresse pour le rattachisme. Ceux qui le promeuvent ont tribune ouverte dans les pages « opinion » du journal bruxellois. Logique : à partir du moment où, en miroir d’une certaine image de la Flandre, on privilégie le lien de la langue et la francophonie en tant qu’identité politique, le « choix de la France », comme dit Paul-Henry Gendebien, est un choix logique.

Bien sûr, une langue commune, ça rapproche. Mais la langue mise à part, il est difficile d’imaginer des sociétés aussi différentes que la société française et la société belge (francophones et Flamands pris en vrac). Mon choix est fait : à aucun prix, je n’échangerai mon baril de Belgique (voire même un demi-baril…) contre deux barils de France.

Voici quelques raisons.

1. Le taux de syndicalisation en France (8%) est le plus faible de tous les pays développés, tandis que celui de la Belgique (69%) suit de près le trio nordique du Danemark, de la Suède et de la Finlande. Ça dit quelque chose des rapports de force sociaux.

2. Le modèle démocratique belge est dit « consociatif », c’est-à-dire qu’il associe, selon une alchimie complexe dont on se gausse souvent à tort, une société civile extrêmement vigoureuse et qui remplit avec souplesse de multiples missions de service public. En France, dans la bonne vieille tradition absolutiste accommodée à la sauce républicaine, entre l’État et le citoyen individuel, il n’y a rien (enfin, pas grand chose).

3. La laïcité « à la française », modèle aussi unique en Europe que la fierté cocardière qu’elle suscite chez les héritiers de Valmy (de gauche comme de droite), ne correspond pas à ma conception de la diversité culturelle, qui s’attache à respecter l’égale dignité des peuples et des cultures au lieu de vouloir les plier d’autorité à nos « normes et valeurs » autoproclamées universelles. Résultat : parmi les élites de la République, il n’y a que les équipes de foot et d’athlétisme qui soient métissées.

4. Enfin, le système politique français a rompu les amarres entre la gauche parlementaire et le mouvement social tandis qu’en Belgique, il existe encore une social-démocratie en prise sur la société ainsi qu’une écologie politique d’un poids relatif inégalé en Europe.

Tout ceci n’est pas accessoire et forme la trame d’une culture démocratique partagée. Nous sommes façonnés par cette culture, et à mes yeux elle vaut largement le coup d’être préservée, avec ou sans les Flamands.

Quant au rattachisme light des Ducarme père et fils, je n’en comprends pas le sens dans une Europe qui se construit vaille que vaille. Notre éventuelle Belgique résiduelle serait trop petite ? La Slovénie, élève-modèle des nouveaux États européens, ne compte que deux millions d’habitants, s’en trouve fort aise et ne manifeste aucune intention d’être associée à l’Autriche ou à l’Italie.

C’était ma rubrique estivale « Comment se poser une question idiote ». Car le démantèlement de la Belgique, ce n’est pas encore pour cette année. Il y a Bruxelles, cet incomparable caillou dans toutes les chaussures, que personne ne veut lâcher… On en reparle l’année prochaine ?

(Lire aussi, sur le même sujet, un billet de Jacky Morael sur son blog.)

imprimer
envoyer
122
123
124
125
126
127
128
129
131
135
140
146
156
215
236
410
478
166
130
132
217
133
134
136
137
138
143
145
147
148
216
157
commenter (32)
  • Syndicats obèses = démocratie ? Posté par Guy Leboutte, le 13 janvier 2009
    Eh bien, je ne partage pas votre optimisme sur l’état de la démocratie en Belgique ! Syndicats obèses, "paix sociale", silence des agneaux, collaboration de classe à tous les (...)
    Lire la suite
  • Scoop rattachiste au « Soir » Posté par Bruno de Luynes, le 28 décembre 2008
    J’ai ouvert et dirigé un hypermarché français à Rocourt en 1971. Le souvenir que je garde de la Belgique est que les cigales sont wallonnes et les fourmis (...)
    Lire la suite
  • Scoop rattachiste au « Soir » Posté par strassenbahn, le 13 septembre 2008
    Monsieur, Votre commentaire concernant la République Française est une honte, faite de contre vérité, d’inexactitudes qui frisent la désinformation la plus caricaturale : 1° " En (...)
    Lire la suite
  • Scoop rattachiste au « Soir » Posté par charles beaudelaire, le 2 septembre 2008
    On croit rêver... Sans se poser la question du rattachement, on ne peut que se pincer en lisant votre dernier blog. 1. Le taux de syndicalisation est totalement artificiel en (...)
    Lire la suite
  • Scoop rattachiste au « Soir » Posté par Jo, le 11 août 2008
    La Wallonie avec la France ? 20 bonnes raisons ! Un vrai contrat d’avenir pour nos enfants : — Moins de gaspillage (Belgique = une cinquantaine de Ministres !) — L’élection (...)
    Lire la suite
    • Merci au coucou Posté par Henri Goldman, le 11 août 2008
  • Scoop rattachiste au « Soir » Posté par Georges de Wasseige, le 5 août 2008
    "Enfin, le système politique français a rompu les amarres entre la gauche parlementaire et le mouvement social tandis qu’en Belgique, il existe encore une social-démocratie en (...)
    Lire la suite
    • il reste des sociaux-démocrates au PS ? Posté par Luc Delval, le 5 août 2008
    • Vous avez dit « social-démocrate » ? Posté par Henri Goldman, le 5 août 2008
      • faites un tour... Posté par charles beaudelaire, le 2 septembre 2008
  • Scoop rattachiste au « Soir » Posté par Sidd Artha, le 3 août 2008
    Cher Henri, tu continues à me surprendre par ce mélange d’intelligence, de perceptivité... et d’ apriorismes simplificateurs dans tes analyses. Français de Belgique et résolument (...)
    Lire la suite
    • Apriorismes simplificateurs Posté par Henri Goldman, le 4 août 2008
    • En fait de simplification outrancière... Posté par Luc Delval, le 5 août 2008
  • Je me résume… Posté par Henri Goldman, le 3 août 2008
    Peut-être ai-je forcé la note dans ma défense du modèle concertatif belge. Mais j’en ai plus que soupé de l’autoflagellation morbide. L’État fédéral est en crise, et pourtant nous (...)
    Lire la suite
    • Je me résume… Posté par Luc Delval, le 3 août 2008
      • Je me résume… Posté par Henri Goldman, le 3 août 2008
        • Oui mais voilà... Posté par Luc Delval, le 3 août 2008
  • Repentir Posté par Luc Delval, le 3 août 2008
    Le point est assez important pour mériter un addendum à mon précédent commentaire * : Réflexion faite, "en phase avec la société" ce doit être aussi quand les socialistes feignent (...)
    Lire la suite
  • Pari pas très risqué Posté par Luc Delval, le 2 août 2008
    Le pari d’Henri Goldman selon lequel la Belgique survivra à 2008 n’est pas très risqué, puisqu’Albert II (que certains journalistes ont la détestable habitude de désigner comme "le (...)
    Lire la suite
    • "En prise sur la société” ? Posté par Henri Goldman, le 3 août 2008
      • "En prise sur la société” ? Posté par Luc Delval, le 3 août 2008
        • "En prise sur la société” ? Posté par Henri Goldman, le 3 août 2008
          • "En prise sur la société” ? Posté par Luc Delval, le 3 août 2008
      • D’où l’on parle... Posté par charles beaudelaire, le 2 septembre 2008
  • Ah les belgicains ! Posté par John Fogerty, le 2 août 2008
    Ils expliquent doctement que la société belge est aux antipodes de la société française (bienvenue en Papouasie !), que le scrutin majoritaire à deux tours, la laïcité à la (...)
    Lire la suite
  • D’accord sur la dénonciation, pas d’accord sur les raisons Posté par Tictac Tictac, le 2 août 2008
    Mr. Goldman, Je vous suis entièrement dans votre dénonciation de cette promotion du rattachisme par les méthodes relevant des plus vulgaires méthodes du marketing post-moderne. (...)
    Lire la suite
  • Scoop rattachiste au « Soir » Posté par John Fogerty, le 2 août 2008
    Scandale ! On ose sonder l’opinion des gens ! On ose donner la parole aux rattachistes ! Qu’on mette ces rattachistes dans des wagons plombés en direction de la France ( ! (...)
    Lire la suite
    • Sur les sondages d’opinion Posté par François Schreuer, le 18 août 2008
  • Scoop rattachiste au « Soir » Posté par bernard Antoine, le 2 août 2008
    Je reprends ici le corps de la réaction que j’ai introduite sur le blog de J. Morael et j’y ajoute qlq réflexions relatives au billet d’Henri. A mon sens il faut lire la (...)
    Lire la suite
  • Scoop rattachiste au « Soir » Posté par Bárdos-Féltoronyi Nicolas, le 2 août 2008
    1. "Le taux de syndicalisation en France (8%) est le plus faible de tous les pays développés, tandis que celui de la Belgique (69%)" : la Q mérite une réflexion en terme de (...)
    Lire la suite
  • Scoop rattachiste au « Soir » Posté par Gilles, le 2 août 2008
    Cher Monsieur Goldman, Merci pour cette excellente prise de position que je ne peux que partager. Chacun sait que le rattachisme ne fait pas recette en Belgique francophone (...)
    Lire la suite
  • Scoop rattachiste au « Soir » Posté par Lauwers, le 2 août 2008
    Cher Henri, très bon billet, je suis en plein accord avec toi... sauf pour ton point 3 où je ne crois pas que la "Gelbique" ait fait beaucoup mieux que la France pour ce qui (...)
    Lire la suite

Avertissement

Les commentaires sont modérés a priori. Les intervenants sont priés de communiquer leur véritable identité : on débat ici à visière découverte. Bien que la polémique, même dure, soit admise et même encouragée, l’administrateur du site ne validera pas les messages dans trois cas de figure :

1. En cas de défaut manifeste de courtoisie et de recours à l’injure en lieu et place d’argument.

2. Quand le message sort trop manifestement du cadre du sujet traité.

3. Quand l’intervenant intervient de façon répétitive en utilisant ce blog comme une tribune et non comme un lieu d’échange.


Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?