Accueil du site >Blog  >Le blog d’Henri Goldman  >Un génocide en Palestine ?
4.01.2009

Un génocide en Palestine ?

imprimer
envoyer
426
427
428
430
431
432
434
436
437
440
442
477
429
433
435
438
447
439
441
443
commenter (20)

Une guerre sanglante s’est rallumée à quelques milliers de kilomètres. Elle mobilise nos affects comme aucun autre conflit n’a jamais réussi à le faire. Et comme, en ce moment précis, nous nous sentons impuissants, ces affects se libèrent dans la surenchère des mots qui sont le substitut des armes. L’obsession qu’ils charrient est tout à fait singulière. Des deux côtés, cette obsession nous renvoie à la Seconde Guerre mondiale et au judéocide, comme si c’était indispensable pour sacraliser ses propres engagements. Cela fait des décennies qu’Israël fait payer aux Palestiniens le plus grand crime européen de toute l’histoire et inscrit le supposé « refus arabe » dans le grand refus éternel dont les Juifs seraient victimes. En miroir, sur les images de solidarité avec les bombardés de Gaza, on voit défiler des pancartes où l’étoile de David est mise en parallèle avec la croix gammée et Gaza avec Auschwitz. Sur Internet, des sites sérieux affirment que les Palestiniens sont victimes d’un génocide et suggèrent que ceux qui refusent de l’admettre et de le nommer comme tel ont la solidarité frileuse.

JPEG - 145.2 ko
3 janvier 2009 : 10000 manifestants à Tel Aviv. Autres photos : http://zope.gush-shalom.org/home/en/g alleries/gallery_123 1029016

Faut-il se scandaliser de cette inflation terminologique ? « Il y a suffisamment d’arguments et d’adjectifs pour dénoncer et qualifier les atrocités commises par les forces d’occupation israéliennes pour qu’il soit nécessaire de les présenter comme des “actes de génocide”. Pour autant, à l’échelle humaine où se vivent les deuils, la souffrance d’une mère palestinienne qui vient de perdre son mari et ses trois fils dans un raid de “représailles” n’est pas moindre que s’ils avaient été les victimes d’un génocide estampillé. Je comprends qu’en de tels moments, on souhaite nommer sa douleur en choisissant parmi les mots disponibles ceux qui sont les plus de lourds de sens. Ce n’est sûrement pas face à elle qu’il faut s’indigner bruyamment de l’utilisation abusive d’un mot ou d’une référence. Même les cris de “Mort aux Juifs” (ou leur écho symétrique de “Mort aux Arabes”) et les appels à la vengeance ne m’apparaissent pas inhumains s’ils sont proférés dans le climat de paroxysme émotionnel qui entoure la mise en terre d’un être aimé à jamais disparu. Le scandale ne commence qu’après, quand des discours construits viennent donner une forme politique à cette souffrance et quand les propagandistes de causes douteuses s’abattent comme des charognards sur la douleur des femmes et des hommes qui pleurent leurs morts. » [1] C’est pourquoi je tiens ceux qui sont incapables de manifester leur solidarité sans verser de l’huile sur le feu pour des irresponsables qui insultent l’avenir.

Il faut pourtant s’interroger. « D’où vient cette obsession presque jubilatoire avec laquelle certains critiques d’Israël lui retournent ses références historiques les plus sacrées ? Les anciens génocidés seraient devenus les nouveaux génocidaires, les anciennes victimes (du racisme, des pogroms, de la violence d’État) seraient devenus, exactement dans les mêmes catégories, des bourreaux. (…) Manifestement, il s’est noué autour de la “Mémoire de la Shoah” une relation perverse entre Israël et le reste du monde, dans laquelle l’État hébreu s’adresse à lui au moyen de ce que les psys appellent un double bind, ou une injonction paradoxale. D’une part, il serait toujours le petit Poucet victime, État-mouchoir de poche au milieu d’un océan d’Arabes. À ce titre, il revendique toujours le droit de désigner les nouveaux Hitler qui se dressent devant lui : Nasser, Arafat ou Saddam Hussein et sa “quatrième armée du monde” [2]. D’autre part, il manipule avec une délectation certaine tous les attributs de la puissance face à ces Arabes “qui ne comprennent que la force”. »

Dans le même registre, j’ai reçu ce mail d’un ami juif emporté par la tornade nationaliste – celle qui vous attrape par les tripes et vous anesthésie le cerveau – qui s’en prenait à l’appel lancé par l’Union des progressistes juifs de Belgique à manifester le 31 décembre contre l’opération « Plomb durci » [3] : « Formidable, vous allez vous retrouver une fois de plus avec des nazislamistes qui appellent au meurtre des juifs dans les mosquées, vous serez à côté de gens qui n’hésiteront pas, une fois de plus et vous les avez déjà entendus, à traiter tous ceux qui ne vont pas dans leur sens de “sales juifs”. » J’étais à la manifestation et n’ai rien vu de tel. Mais c’est maintenant, dans la durée, qu’il faudra continuer à faire preuve de sang-froid pour être, si c’est un tant soit peu possible, utile.


Post-scriptum (4/1/2009). Un appel intitulé « Arrêtez les crimes israéliens à Gaza » vient d’être rendu public. Issu d’une initiative flamande, il compte à ce jour 126 signataires francophones. Il a été envoyé à la presse quotidienne pour publication. Le voici donc, avec la liste des signataires, en avant-première pour les visiteurs de ce site.

Word - 38.5 ko

[1] Cette longue citation, ainsi que la suivante, sont extraites de mon essai Oublier Jérusalem ? Une approche d’Israël, du sionisme et de l’identité juive, Quartier libre, 2002. Quelques jours après sa publication, Israël déclenchait l’opération « Rempart » et réoccupait la Cisjordanie.

[2] Même Itzhak Rabin n’y avait pas échappé peu de temps avant sa mort, lui dont l’effigie se retrouvait en tenue de SS dans les manifestations du Likoud.

[3] Voir mon post précédent.

imprimer
envoyer
426
427
428
430
431
432
434
436
437
440
442
477
429
433
435
438
447
439
441
443
commenter (20)
  • Un génocide en Palestine ? Posté par sjperrin, le 12 janvier 2009
    L’armée française en a fait du bien pire en Algérie… Et ce n’était qu’une “opération de maintien de l’ordre”… ^^
    Lire la suite
  • Génocide ? Juste une guerre coloniale de plus… Posté par Henri Goldman, le 5 janvier 2009
    (Message posté à la demande de Jean Bricmont) Cher Henri, Bien sûr que c’est excessif - il n’ y a pas de génocide à Gaza, juste une guerre coloniale de plus, avec bien moins de (...)
    Lire la suite
    • Génocide ? Juste une guerre coloniale de plus… Posté par Henri Goldman, le 5 janvier 2009
  • Un génocide en Palestine ? Posté par Daniel Vanhove, le 4 janvier 2009
    Au risque de ne pas chanter dans le ton des commentaires précédents, si je peux reconnaître à l’article proposé le mérite de nous ramener à une réflexion que j’avais alimentée voilà (...)
    Lire la suite
    • Génocide : le problème derrière le problème Posté par Henri Goldman, le 4 janvier 2009
  • Un génocide en Palestine ? Posté par Anonyme, le 4 janvier 2009
    très bon ton article ,marca,j’ai été heureux d’y trouver un écho à notre conversation de vendredi, et d’utiles clarifications pour qui veut penser avec sa raison, et non avec ses (...)
    Lire la suite
  • Un génocide en Palestine ? Posté par mohsin, le 4 janvier 2009
    le texte suivant est à diffuser largement, car il juste et à le mérite de ramener à la raison, certains qui aujourd’hui versent dans un trop plein d’émotion plus qu’excessif... (...)
    Lire la suite
  • Gaza : la raison et l’émotion Posté par Pierre Verhas, le 4 janvier 2009
    Les terribles images de Gaza bombardée, d’enfants tués ou mutilés, de cris de femmes désespérées, d’habitations et d’écoles détruites attisent une émotion parfaitement justifiée. (...)
    Lire la suite
  • Un génocide en Palestine ? Posté par Mehmet A., le 4 janvier 2009
    Colonisation, crimes de guerre, crimes contre l’Humanité, terrorisme d’État, autant de réalités patentes complètement niées par Israël et scandaleusement ignorées par la communauté (...)
    Lire la suite
    • Un génocide en Palestine ? Posté par Henri Goldman, le 4 janvier 2009
      • Un génocide en Palestine ? Posté par Mehmet A., le 7 janvier 2009
    • Un génocide en Palestine ? Posté par Jean, le 4 janvier 2009
      • Un génocide en Palestine ? Relisez mieux la Convention. Posté par Henri Goldman, le 4 janvier 2009
  • Un génocide en Palestine ? Posté par Jeannot Lapin, le 4 janvier 2009
    Cher Henri, Génocide ? Non. Attaque terroriste, sanglante, massacre programmé de civils, par Tsahal : OUI. Et il faut le dire, le crier : l’Etat d’Israël pratique le terrorisme (...)
    Lire la suite
  • Un génocide en Palestine ? Posté par Alain Adriaens, le 4 janvier 2009
    Bonne année à toi Henri et à tous ceux qui lisent ce blog. Comme toi, je pensais aussi depuis quelques jours et avec tristesse que Gaza commençait à ressembler au ghetto de (...)
    Lire la suite
    • Un génocide en Palestine ? Posté par Henri Goldman, le 4 janvier 2009
  • Un génocide en Palestine ? Posté par missistrano, le 4 janvier 2009
    c’est un bon papier, merci Henri. Mais j’ai moi-même assisté à certaines manifs au cours desquelles les amalgames étaient intenables. Cette poursuite insensée de la violence par (...)
    Lire la suite
  • Un génocide en Palestine ? Posté par Anonyme, le 4 janvier 2009
    "Mais c’est maintenant, dans la durée, qu’il faudra continuer à faire preuve de sang-froid pour être, si c’est un tant soit peu possible, utile." Utile ? d’ici ? bien au chaud dans (...)
    Lire la suite
    • Un génocide en Palestine ? Posté par Henri Goldman, le 4 janvier 2009
  • Un génocide en Palestine ? Posté par Michel Majoros, le 4 janvier 2009
    Très pertinent - J’ai moi-même discuté avec un porteur de banderole "Gaza = Auschwitz" trouvant ce slogan exagéré et contre-productif ; Gaza = Varsovie l’aurait été moins ... Une (...)
    Lire la suite

Avertissement

Les commentaires sont modérés a priori. Les intervenants sont priés de communiquer leur véritable identité : on débat ici à visière découverte. Bien que la polémique, même dure, soit admise et même encouragée, l’administrateur du site ne validera pas les messages dans trois cas de figure :

1. En cas de défaut manifeste de courtoisie et de recours à l’injure en lieu et place d’argument.

2. Quand le message sort trop manifestement du cadre du sujet traité.

3. Quand l’intervenant intervient de façon répétitive en utilisant ce blog comme une tribune et non comme un lieu d’échange.


Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?