Accueil du site >Blog  >Le blog-notes d’Hugues Le Paige  >LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique
27.01.2009

LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique

imprimer
envoyer
544
545
546
552
555
563
564
568
571
573
576
578
580
581
582
590
591
592
597
603
607
609
611
624
627
629
633
668
556
565
574
577
575
593
606
608
commenter (36)

Cette carte blanche a été refusée par Le Soir et la Libre Belgique. Voilà qui en dit long sur la capacité et la volonté des médias d’évoquer leurs crises et leurs conflits. Les plaidoyers pour la transparence ont leurs limites. Et ainsi, quand il le faut, la loi du silence remplace le débat et autres forums...Cette carte blanche est signée notamment par la Secrétaire nationale de l’Association des Journalistes Professionnels de Belgique (AJP) et plusieurs représentants des principaux départements de formation universitaire des journalistes en Wallonie et à Bruxelles.
Hugues Le Paige

Un journalisme mis au pas

Le brutal licenciement signifié sans motif, le jeudi 22 janvier, à quatre journalistes chevronnées de l’hebdomadaire Le Vif/L’Express n’est pas qu’une péripétie douloureuse au sein d’une grande entreprise, comme il s’en déroule hélas chaque jour dans le pays. La mise à l’écart de collaboratrices qui comptent jusqu’à vingt ans d’ancienneté au sein du magazine, et qui en ont forgé les valeurs autant que la réputation, relève en l’occurrence d’une épuration dont les intentions manifestes sont inquiétantes pour la liberté rédactionnelle du Vif en particulier et pour le journalisme en général.

Le directeur du Vif/L’Express, qui s’était déjà signalé antérieurement à Trends/Tendances par une propension à distribuer des C4, et qui en est, au Vif, à 6 licenciements, 2 départs et 2 déplacements imposés, l’a précisé lui-même : aucune raison économique ne l’a poussé à congédier la rédactrice en chef et 3 rédactrices spécialisées l’une en politique intérieure, l’autre en sciences, la troisième en culture. Invoquant des relations dégradées entre l’équipe de rédaction et la rédactrice en chef, la direction — qui n’a pas réussi à résoudre ces problèmes — a choisi la manière la plus radicale d’y mettre fin. Le prétexte est non seulement léger mais, en outre, il ne concerne pas toutes les journalistes concernées. La valse des licenciements, entamée au Vif voici bientôt trois ans, traduit en réalité une obsession constante : mettre au pas la rédaction du premier magazine d’information générale de la Communauté française, qui avait précisément fondé sa crédibilité sur une totale indépendance d’analyse et de jugement, tant à l’ égard de ses propres actionnaires — le groupe flamand Roularta — que vis-à-vis des différents pouvoirs, politiques comme économiques, de la société belge.

Durant plus de deux décennies, Le Vif/L’Express a pu défendre un journalisme exigeant, soucieux d’abord de la pertinence et de l’utilité, pour ses lecteurs, des sujets qu’il abordait. Au nom de cette éthique, il pouvait parfois estimer nécessaire de fâcher un annonceur, de heurter un ministre ou de consacrer une couverture à un thème moins vendeur. Tout cela n’est plus allé de soi dès l’instant où, inquiétée par une légère érosion des ventes, la haute direction de Roularta s’est laissée convaincre qu’il fallait remplacer les journalistes expérimentés, couper les têtes qui dépassent, et faire de la docilité aux impératifs économiques de l’entreprise un credo admissible.

L’éditeur du Vif n’est pas le seul à déposséder ainsi la rédaction de sa capacité à penser ses priorités et à définir ses champs d’action. En Belgique comme à l’étranger, trop d’entrepreneurs de presse choisissent, parfois sous le prétexte des difficultés économiques, d’appauvrir les contenus, de réduire les effectifs, de se priver de plumes critiques et d’esprits libres, de mettre au placard des talents fougueux, et de préférer des chefs et sous-chefs soumis.

Le Vif n’est pas le seul, mais il est l’unique hebdomadaire d’information générale largement diffusé en Communauté française. Ceux qui l’épuisent aujourd’hui de l’intérieur portent à cet égard une responsabilité devant l’ensemble de l’opinion.

À l’inquiétude pour l’avenir de ses journalistes chassés, mais aussi de ceux qui restent, s’ajoute la stupéfaction face à la brutalité sociale : convoquées un soir par un SMS sur leur portable, les quatre licenciées ont été renvoyées sur le champ de grand matin, avec interdiction formelle de repasser par la rédaction pour emporter des effets personnels. Deux heures sous surveillance leur ont été concédées, le samedi suivant, pour cette besogne. De quelle faute gravissime, de quel délit, ces quatre là étaient-elles donc coupables pour mériter un tel mépris ? Rien ne justifie une telle violence dans les relations sociales, qui en l’occurrence se double d’un réel mépris pour le droit du travail et contraste avec l’image de la paisible entreprise familiale qu’aime à se donner Roularta. La réaction de la Société des Journalistes du Vif — qui observait dès jeudi un arrêt de travail — comme le soutien inconditionnel de l’Association des Journalistes Professionnels et des syndicats, indiquent que la limite de l’acceptable a été franchie.

La crise financière, la chute des revenus publicitaires, la diversification technologique des médias et les investissements qu’elle réclame ne pourront jamais justifier à nos yeux que le journalisme soit réduit à sa seule valeur économique, que les journalistes ne soient plus les chiens de garde de la démocratie mais seulement des petits soldats zélés chargés de vendre des contenus formatés pour les impératifs commerciaux à court terme.

Nous avons besoin de rédactions expérimentées, en effectif suffisant, libres et indépendantes. Comme nous avons davantage besoin de matière grise, d’expertise, de culture et de réflexion journalistique étayée que de mise en scène spectaculaire de papiers vulgarisés à l’extrême pour plaire au plus grand nombre. Les comportements de certains managers et les plans d’économie concoctés au nord comme au sud du pays ne vont pas dans ce sens. Maintenons à nos médias leurs capacités intellectuelles : respectons les journalistes !

Pascal Durand, François Heinderyckx, Benoit Grevisse,Claude Javeau, Jean-Jacques Jespers, Hugues Le Paige, Gabriel Ringlet, Martine Simonis, Marc Sinnaeve

imprimer
envoyer
544
545
546
552
555
563
564
568
571
573
576
578
580
581
582
590
591
592
597
603
607
609
611
624
627
629
633
668
556
565
574
577
575
593
606
608
commenter (36)
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Hugues Le Paige, le 11 février 2009
    Dorothée Klein nous envoie cette carte blanche qui est parue dans le Morgen mais qui n’a été publiée par aucun quotidien francophone. Nous la joignions volontiers à ce débat. (...)
    Lire la suite
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Max, le 6 février 2009
    Dans ces licenciements du Vif, l’on parle peu d’un article, lequel, à mon avis, à mis le feu aux poudres, à savoir les vaccinations et l’attaque directe contre GSK, ses milliards (...)
    Lire la suite
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Marco Bertolini, le 5 février 2009
    Je me suis désabonné du Vif suite à ses dérives populistes : le torchon sur l’Islam qui gangrène l’école m’a tellement écoeuré qu’il n’était plus question pour moi d’acheter ce qui fut (...)
    Lire la suite
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par atunoa, le 5 février 2009
    Bonjour, J’ai reçu cette "carte noire" et mon sang n’a fait qu’un tour... en créant tout simplement un blog sur "La Libre". Je m’attendais à sa suppression immédiate, ce qui ne (...)
    Lire la suite
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par phj, le 4 février 2009
    "(..) que les journalistes ne soient plus les chiens de garde de la démocratie (..)" voilà une phrase étrange ; l’expression "chiens de garde" ne trouve-t’elle pas son origine (...)
    Lire la suite
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Lambert BLOCKOUSE, le 1er février 2009
    Je suis d’abord très heureux de constater que les signataires de cette protestation représentent un large panel de la société civile et intellectuelle de Belgique. Comme vous je (...)
    Lire la suite
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Alain VERSE, le 31 janvier 2009
    Revenons au sujet. Le monde du journalisme est un nid éternellement bouillonnant. Et les sujets tabous sont...tabous parce qu’ils fâchent. C’est bien là leur but. Un constat (...)
    Lire la suite
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Michel THYS, le 31 janvier 2009
    Voici ce que j’ai écrit ce midi au VIF-L’EXPRESS : "Et si le monde se portait mieux SANS DIEU" : sujet TABOU ? Bonjour, Certes, on peut reprocher à Richard DAWKINS de heurter (...)
    Lire la suite
    • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Alain VERSE, le 31 janvier 2009
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Bruno, le 30 janvier 2009
    Je suis très interpellé (comme beaucoup de personnes trop fatalistes ou paresseuses pour réagir hélas) par le licenciement de Mme Klein que je lie clairement, en particulier (mais (...)
    Lire la suite
  • la piètre qualité des journaux belges Posté par patric jean, le 30 janvier 2009
    Outre tout ce qui est dit et écrit sur le sujet (dans cette carte blanche en particulier) et auquel on ne peut que souscrire, je m’étonne de lire des louanges quant à la qualité (...)
    Lire la suite
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Clément COLLARD, le 29 janvier 2009
    Après le licenciement signifié,sans motifs,de quatre journalistes de"Le Vif/l’Express"dont ma famille et moi-même étaient abonnés depuis plusieures années,je vais signifier à (...)
    Lire la suite
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Jean Moulin, le 29 janvier 2009
    Chers amis, ce n’est que l’aboutissement du système féodal qui règne en maître en Belgique francophone à tous niveaux. On le voit dans de nombreux dossiers : fortis par exemple où (...)
    Lire la suite
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par www.opiniatre.net, le 29 janvier 2009
    La carte blanche a été publiée aujourd’hui en pleine page dans La Libre. Elle a aussi eu droit à 10 minutes de reportage au journal de 19h30. J’adhère donc complètement avec la (...)
    Lire la suite
    • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Hugues Le Paige, le 29 janvier 2009
      • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Pedrock, le 31 janvier 2009
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par changcho, le 29 janvier 2009
    Imposer le mutisme de la Presse,c’est aussi une forme insidieuse de censure et ensuite on vient nous parler de démocratie ; Il faut certainement devenir plus attentif à ce que (...)
    Lire la suite
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Mercenier philippe, le 29 janvier 2009
    juste un petit dessin de soutien !! http://zurbain.skyrock.com
    Lire la suite
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Abondanciste, le 29 janvier 2009
    Ces manoeuvres ne m’étonnent pas du tout : la plupart des quotidiens sont aux mains de capitalistes qui, d’une part, veulent défendre le capitalisme à tout prix car il y va de leur (...)
    Lire la suite
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Elisa, le 29 janvier 2009
    je suis scandalisée par l’attitude du Vif l’Express et le mot est faible - je n’en dirai pas plus, déjà à plusieurs reprise choquée par leur service marketing qui, depuis des anéées, (...)
    Lire la suite
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Marcel Zout, le 29 janvier 2009
    Pour ce que ça peut valoir, je souscris totalement et soutiens votre Carte Blanche qui se contente de rappeler les règles minimales d’une saine information en démocratie. Il est (...)
    Lire la suite
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Sidonie, le 28 janvier 2009
    Certes la manière dont les journalistes du Vif ont été licenciées est inexcusable et regrettable. Toutefois, que savent réellement les personnes qui ont rédigé cette carte blanche (...)
    Lire la suite
    • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par coppi, le 28 janvier 2009
      • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par The Mole, le 28 janvier 2009
    • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par yekatarina, le 29 janvier 2009
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par yekatarina, le 28 janvier 2009
    Vraiment, ces licenciements au Vif n’ont rien à voir avec une opposition entre une rédaction francophone et un propiétaire flamand. Je sais de quoi je parle. Bien au contraire, (...)
    Lire la suite
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Avallone Albert, le 28 janvier 2009
    Monsieur, je ne suis pas abonné au vif/L’express. Cependant à chaque fois que mes petits moyens me le permettent s’est cette revue que j’achète. Pour sa pertinence son esprit (...)
    Lire la suite
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Ludivine, le 28 janvier 2009
    Je m’étais précisément abonnée au VIF pour la liberté de ton de B. Klein...je vais ILLICO me désabonner. Comme certaines personnes ci-avant le nommé Faljaoui - et, je le crains, (...)
    Lire la suite
    • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Hugues Le Paige, le 28 janvier 2009
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Nathalie, le 28 janvier 2009
    Je croyais que la gestion des ressources humaines du Vif, auquel je suis abonnée depuis de nombreuses années,n’était pas aussi cavalière et outrancieuse. j’ai moi meme vécu des (...)
    Lire la suite
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par pierre, le 28 janvier 2009
    Le Vif dépend directement du groupe très flamand Roularta. Madame Klein et Madame Philippon, pour ne citer qu’elles deux, se montraient fréquemment critiques à l’égard de la (...)
    Lire la suite
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par The Mole, le 27 janvier 2009
    Ce vendredi, dans les kiosques, un "Vif" éthiquement insoutenable... http://molenews.hautetfort.com/arch...
    Lire la suite
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Charles Bricman, le 27 janvier 2009
    Le refus de publication qui vous est opposé est très, très con et m’étonne de la part de rédacteurs-en-chef que, par ailleurs, j’estime... Je me permets de signaler ici ce que j’en (...)
    Lire la suite
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par CeD, le 27 janvier 2009
    Il apparaît assez clairement que ces licenciements sont idéologiques. Le lectorat francophone s’interroge : s’agit-il d’aligner la rédaction du Vif sur les positions d’un parti (...)
    Lire la suite
  • LE VIF : carte blanche refusée par Le Soir et La Libre Belgique Posté par Piroux Avl, le 27 janvier 2009
    C’est à se demander si le Directeur Général du Vif/L’express, Mr Amid Faljaoui ne se prend pas pour Sarkozy ??? Le fait du prince... Allez, dehors et silence, il n’y a rien à (...)
    Lire la suite

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?