10.12.2008

Eurobaromètre 69

imprimer
envoyer
396
697
commenter (2)

Eurobaromètre 69 (c’est sans doute le 69ème du nom) vient de sortir.

Dans le rapport consacré aux valeurs, on apprend que la paix, les droits de l’homme et le respect de la vie humaine sont les valeurs les plus importantes pour les Européens, qui sont plus de 40% à les citer comme importantes. Ils ne sont, en revanche, que 7% à citer la religion parmi les valeurs qui comptent, les Belges étant encore moins nombreux (5%) dans ce cas.

Voilà un résultat qui confortera tous ceux qui estiment que la référence à un héritage religieux n’a pas sa place dans le préambule du traité sur l’Union européenne.

Il est aussi intéressant de le rapprocher des données que l’on connaît sur l’affilition religieuse des Européens. Même si les résultats des différentes études sont extrêmement divers, on sait qu’une majorité des Européens déclarent encore une affiliation religieuse. Il faut donc conclure que pour la plupart des fidèles, la religion n’occupe que peu de place dans leur vie, et que le poids de la tradition, plus que la conviction, justifie leur religion.

Cette dernière idée semble confirmée par une autre question posée dans l’Eurobaromètre, à savoir : quels sont les éléments qui contribuent au bonheur ? Là, la foi n’est citée que par 9% des Européens (3% des Belges !), loin derrière la santé (73 %), l’amour (44%) ou le travail (37%). L’idée que se font les Européens du bonheur, et sa ventilation par pays, permet d’autres constatations amusantes : par exemple, les Danois sont les seuls à placer l’amour avant la santé ; les Belges pensent que l’amour et la paix sont plus importants que l’argent, ce qui n’est pas le cas des Bulgares.

Remarquons que, de façon surprenante, la justice n’est jugée nécessaire au bonheur que par un Européen sur cinq, et la liberté par moins d’un Européen sur quatre. Constatation réconfortante, l’ordre et la nation s’écrasent complètement en tant qu’éléments constitutifs du bonheur : ils ne recueillent que 7% et 2% des suffrages. Ce peu d’attachement envers la nation n’empêche pas une majorité d’Européens d’estimer que les immigrés apportent peu à leur pays, la Belgique étant, parmi les "anciens" membres de l’Union, le pays où il y a le plus d’opinions défavorables aux immigrés.

Il y a par ailleurs dans cet Eurobaromètre une série de constatations très intéressantes notamment sur la vision du rôle de l’Etat ou de l’organisation de l’économie qui démontrent la persistance de mentalités très différentes à l’ouest et à l’est du continent (79 % des Croates croient que la libre concurrence est le meilleur moyen de garantir la prospérité contre seulement 31 % des Belges).

On peut télécharger l’Eurobaromètre 69 à l’adresse suivante : http://europa.eu.int/comm/public_opinion/index_fr.htm

imprimer
envoyer
396
697
commenter (2)
  • Eurobaromètre 69. Dîner avec le diable nécessite de longues pincettes. Posté par jcd, le 19 février 2009
    Juste deux remarques : l’eurobaromètre est un outil de propagande de l’UE. Ce n’est pas un instrument scientifique. Il doit donc être manipulé avec prudence. Les questions sont (...)
    Lire la suite
  • Eurobaromètre 69 Posté par Le Voisin, le 19 décembre 2008
    Et moi qui croyais (naïvement !) que l’amour avait une influence positive sur la santé ! Apparemment, les Européens sont convaincus qu’il vaut mieux être en bonne santé pour (...)
    Lire la suite

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ?